Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Succès retentissant pour l'Eolab au Mondial de l'Automobile

La mobilité «zéro émission» fait un pas de plus avec le nouveau projet hybride prometteur de Renault. Encore au stade expérimental, le projet devrait permettre de consommer moins de 2l/100km, soit moins de 50 g/km d'émissions de CO2, et de rouler plus longtemps et plus vite sans avoir recours à un moteur thermique.
Succès retentissant pour l'Eolab au Mondial de l'Automobile

En complément de son engagement en faveur du véhicule électrique, Renault explore toutes les solutions de motorisations innovantes envisageables, afin d'aller plus loin dans la mobilité à faibles émissions. Pour le constructeur automobile, les deux stratégies 100% électrique et hybride rechargeable sont complémentaires. Alors qu'aujourd'hui une voiture hybride rechargeable traditionnelle ne peut pas excéder les 85 km/h en moteur électrique, le projet Eolab devrait permettre d'utiliser le moteur électrique jusqu'à une vitesse de 120 km/h.

Grâce au nouveau système Z.E hybrid, l'autonomie en moteur électrique atteindra désormais les 60 km, contre 30 km sur la plupart des modèles actuels. L'Eolab intégrera, entre autres, une nouvelle batterie d'une puissance de 6,7 kWh, et un tableau de bord sous la forme d'une tablette tactile 11 pouces. Le modèle devrait aussi être beaucoup plus léger, combinant des matériaux tels que l'aluminium pour le châssis, ou le magnésium pour le toit.


« La démonstration qu'il est possible de faire un véhicule à la fois responsable et agréable »


Depuis une dizaine de jours, les visiteurs du Mondial de l'Automobile peuvent admirer un premier prototype de l'Eolab. Le succès de l'exposition est retentissant. Pour Laurent Taupin, chef de projet Eolab chez Renault, ce succès ne s'explique pas seulement par les performances énergétiques du prototype. « Ce seuil avait déjà été atteint par le passé. Dès 1987, Renault avait réussi à concevoir un véhicule qui descendait en dessous des 2L/100km, mais ce véhicule n'était ni beau ni confortable. Le vrai défi a été d'allier la performance énergétique aux autres contraintes : produire un véhicule au look moderne, agréable à conduire et abordable en termes de prix », confie-t-il.


Et de conclure : « Aujourd'hui nous sommes agréablement surpris de l'engouement autour de l'Eolab. C'est la preuve que nous avons réussi à faire de ce projet un produit vraiment attractif, et qu'il est aujourd'hui possible de faire une voiture « green & fun », à la fois responsable et agréable ». Conçu sur le modèle d'une berline thermique de segment B, son prix devrait permettre de rendre accessible cette technologie au public. Le lancement de ce véhicule s'inscrit dans le cadre du « véhicule 2l/100km pour tous », un des 34 plans pour la Nouvelle France Industrielle.


Illustration : © Renault

Permalien :