Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Ventes 2013 de vélos électriques - Le marché continue de progresser !

L’Observatoire du Cycle a annoncé vendredi 4 avril les chiffres de vente de vélos pour l’année 2013. Une fois encore, si le marché de la petite reine est une nouvelle fois en baisse en France, les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) poursuivent leur croissance dynamique. 56 600 exemplaires se sont écoulés l’année dernière.
Ventes 2013 de vélos électriques - Le marché continue de progresser !

Le marché des vélos à assistance électrique (VAE) va une fois de plus à contre-courant des ventes de cycles classiques. Tandis que les ventes de cycles traditionnels restent équivalentes à celles de l'an dernier, le VAE s'envole. Sur les 2 785 3000 vélos vendus en France en 2013, 56 600 sont électriques.


Le marché du cycle stabilisé


L'Observatoire du Cycle, formé du Conseil National des Professions du Cycle (CNPC) et de la Fédération Professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS), a jugé que « le bilan du marché du cycle était positif » en 2013. Et pour cause, car les conditions n'étaient pas réunies.

L'année 2013 a en effet été marquée par un démarrage très poussif à cause du mauvais temps. La saison n'a réellement commencé qu'à la fin du mois de juin. Si les ventes de cycles ont réussi à se maintenir en volume (baisse de 1% par rapport à 2012), les marges ont été considérablement réduites. Les magasins ont été ainsi contraints de solder très tôt pour attirer les clients.

A noter que le vélo n'est pas le seul deux-roues concerné par un ralentissement des ventes. Les ventes de motos ont baissé de 14% avec 136 000 unités vendues, les cyclomoteurs de 16% avec 106 000 modèles écoulés.



Le VAE poursuit son ascension


Malgré ce contexte défavorable, les ventes de VAE ont continué à progresser. Elles sont en hausse de 17,5% par rapport à 2012. Le VAE poursuit donc une croissance régulière, sensible sur ces trois dernières années.


Le marché du VAE comporte aujourd'hui près de 150 marques, réparties sur 5 000 points de vente. Il s'est désormais diversifié et ne concerne plus seulement la mobilité urbaine. Il s'est adapté à de nouveaux usages pour progressivement se décliner en modèles pliants, VTC, VTT et maintenant de course. Une tendance qui n'est pas anodine… Le vélo loisirs représente en effet en France presque 50% des ventes pour l'année 2013.


Autre particularité du marché des VAE, ils se vendent bien plus auprès des détaillants que des grandes surfaces. Les magasins spécialisés totalisent ainsi 75% des ventes en 2013. Tous magasins confondus, le prix moyen d'un VAE est de 836 €.


La France, 3e des ventes de VAE dans l'UE


Le marché du VAE se caractérise par une vigueur des produits français. La France en a assemblé entre 30 et 40 000 en 2013. Un dynamisme qui se retrouve au niveau des exportations, en hausse de 69% par rapport à 2012 tandis que les importations ont baissé de 25%.

En Europe aussi, le marché du vélo électrique se porte bien. Entre 1 et 1,2 millions d'unités ont été vendues en 2013. Classée en troisième position du marché européen, la France n'accuse « pas de retard » selon Jérôme Valentin, Président du CNPC, par rapport à l'Allemagne et aux Pays-Bas. Il a ainsi explique que sur le seul segment du vélo de ville (environ 63% des ventes de vélos en Allemagne), le taux de pénétration du VAE est de 15%. En France, il se situe aux alentours des 11%.


Une croissance amenée à se poursuivre


La tendance devrait se confirmer pour 2014. Outre le beau temps arrivé très tôt cette année, 2014 va profiter des mesures du Plan National Vélo de l'ancien ministre des transports, Frédéric Cuvillier. Jugé très positif par la filière, il devrait entre autres renforcer la sécurité sur l'espace public, développer les infrastructures ou encore initier une indemnité kilométrique pour les salariés se déplaçant à vélo (lire actualité précédente).

Le vélo, traditionnel comme électrique, pourrait également tirer profit des restrictions budgétaires dans les collectivités territoriales. Un constat que soutient Véronique Michaud, Secrétaire Générale du Club des villes et territoires cyclables : « les collectivités ont un rôle fondamental à jouer, et la crise des finances publiques devient paradoxalement une chance ! Le vélo devient une solution réaliste que les villes prennent très au sérieux. »

Avec des conditions de circulation de plus en plus favorables aux cyclistes en ville, gageons que 2014 sera une belle année pour le VAE !


Illustrations : © Richard Masoner / Cyclelicious / Avere-France 2014

Permalien :