Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Eco-conduite

L’éco-conduite vise à modifier les habitudes des conducteurs pour leur permettre de réduire leurs émissions de CO2 mais aussi leur consommation d’énergie. Une ambition qui s’impose aujourd’hui comme un impératif face aux enjeux économiques et écologiques. Pour le véhicule électrique, adopter des gestes d’éco-conduite s’avère d’autant plus crucial vis-à-vis de son autonomie. Des organismes professionnels ont mis en place des formations pour sensibiliser les conducteurs à ces pratiques.
Eco-conduite

Les enjeux économiques et écologiques liés à l'utilisation énergies fossiles ont amené certains organismes à se spécialiser dans la formation à l'éco-conduite, notamment à destination des entreprises. Ces formations visent à faire adopter à ceux qui les suivent de nouvelles pratiques de conduite, plus économiques et moins polluantes.

L'apport de ces formations ne sera pas bien entendu pas le même pour le véhicule électrique que pour le thermique. Pour le véhicule électrique pour lequel la « peur de la panne » est encore très prégnante, l'enjeu majeur réside bien entendu dans le prolongement de son autonomie, plus réduite que celle du thermique.


Le véhicule électrique, une voiture à part


L'adoption de gestes d'éco-conduite devient presque indispensable pour le véhicule électrique qui reste est un véhicule à part. Sa technologie spécifique (absence de boîte de vitesse, commandes simplifiées, maîtrise des modes de charge, etc.) ou l'attention particulière qu'il nécessite en raison de sa discrétion en sont le parfait exemple.

Ces formations allient théorie et pratique pour un meilleur apprentissage des spécificités du véhicule et une application sur le terrain des conseils appris auparavant. Elles proposent ainsi une analyse comparative de la conduite pour mieux évaluer leur apport (plus d'informations sur Dossier - L'éco-conduite pour mieux gérer l'autonomie du véhicule électrique).

Il s'agit ainsi d'identifier clairement les facteurs susceptibles d'influer sur l'autonomie du véhicule tels que : le trafic et la vitesse, l'usage du chauffage et de la climatisation ou encore l'impact du style de conduite.

Nos dix conseils d'éco-conduite ont pour maître-mot « l'anticipation ». Pour augmenter l'autonomie de son véhicule, il est en effet important de bien préparer son véhicule ainsi que son itinéraire mais aussi d'adopter les bons gestes pendant la conduite.



Gagner en autonomie grâce à l'éco-conduite


L'impact des formations éco-conduite peut être assez important, tant pour les utilisateurs de ces véhicules que pour les entreprises pour lesquelles elles permettent une réelle économie d'énergie et une réduction de leur impact environnemental.

De plus, elles permettent une meilleure maîtrise du véhicule électrique, de ses spécificités et ses atouts. Mieux conduire sa voiture peut apporter un gain réel en termes d'autonomie, de l'ordre de 30 km supplémentaires. Ces formations d'éco-conduite peuvent ainsi lever les freins vis-à-vis du véhicule électrique et faciliter la transition des entreprises vers ce type de véhicule.

Pour ceux qui veulent adopter l'éco-conduite, l'IFPEN a également développé une application mobile pour encourager les conducteurs à se diriger vers ce type de pratiques. Disponible gratuitement depuis le 12 juin 2014, GECO promet de 10 à 15% d'économie d'énergie pour ses utilisateurs.

Permalien :