Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Les enjeux industriels

Les packs de batteries chargés de stocker l’énergie, et non plus les moteurs, sont désormais situés au centre de la valeur globale des véhicules électriques. Cela a pour conséquence le transfert de cette valeur vers des équipementiers spécialisés : les fabricants de batteries de nouvelle génération.
Les enjeux industriels

Transfert de valeur

Dans les véhicules thermiques une part importante de la valeur est concentrée dans la chaîne de traction, le moteur et ses périphériques. Les équipementiers fournissent la grande majorité des autres pièces, train roulant, équipement intérieur, électronique, les constructeurs restant concentrés sur la cellule, le design et bien entendu la motorisation.

L'avènement des véhicules électriques et hybrides bouleverse ce processus. Les packs de batteries chargés de stocker l'énergie, et non plus les moteurs, sont désormais situés au centre de la valeur globale des véhicules. Cela a pour conséquence le transfert de cette valeur vers des équipementiers spécialisés : les fabricants de batteries de nouvelle génération.


De nouveaux acteurs dans le paysage automobile mondial : les producteurs de batteries


Un nouveau secteur industriel est en train de naître sous nos yeux, en temps réel. Des unités de production géantes sortent de terre, pour produire en volume suffisant les packs de batteries indispensables aux millions de véhicules électriques et hybrides projetés dans le monde entier. Des sommes colossales sont investies partout, en Amérique, en Europe, en Asie.

L'enjeu est de taille : il s'agit d'adapter des technologies légères, initialement prévues pour les marchés nomades (téléphonie mobile, informatique portable, lecteurs MP3, GPS, , etc.), aux nouveaux besoins du secteur de l'automobile.

La présence des géants de l'électronique grand public comme fournisseurs de solutions d'énergie embarquée n'est pas une surprise, ils disposent des savoir-faire nécessaires. L'innovation vient, comme à chaque évolution ou rupture technologique, d'une kyrielle de start-up spécialisées dans le stockage d'énergie électrique. La compétition est intense entre une vingtaine d'entreprises qui ont su mobiliser à temps les moyens techniques et humains nécessaires à la R&D et, surtout, rassembler les capitaux nécessaires au lancement d'unités de production à grande échelle.

Les technologies mises en œuvre cherchent à stocker le plus d'énergie possible, au moindre poids, dans le volume le plus faible. Pour cela les efforts des concepteurs se sont portés essentiellement sur la famille des batteries Li-Ion. Les fabricants concentrent leurs travaux sur la production en grande série de packs de batteries dont la sécurité de fonctionnement est garantie, disposant d'une longue durée de vie, le tout à un prix acceptable par le marché. Les plus avancés livrent actuellement des batteries d'une durée de vie atteignant 3 000 cycles de charge et décharge, soit ± 300 000 km. Pour illustrer la situation actuelle nous avons regroupé les fournisseurs dans des tableaux qui montrent leur répartition par technologies et par pays.


Répartition par pays


Les constructeurs de véhicules électriques et hybrides, les majors comme les start-up, ont établi de multiples accords avec les équipementiers fournisseurs de batteries.

Certains comme Toyota avec Panasonic, dès la fin des années 90, d'autres en investissant dans des filiales communes avec les groupes d'électronique, c'est le cas de Nissan et NEC pour la création d'Automotive Energy Supply Corp. Plus récemment, le groupe Fiat, en prenant le contrôle de Chrysler, a bénéficié des accords passés en 2008 par le groupe américain avec A123 Systems, une entreprise en pointe dans ce secteur. L'équipementier Bosch a pour sa part choisi une alliance avec le géant coréen Samsung. Ils ont créé ensemble une co-entreprise spécialisée dans les batteries Li-Ion, SB LiMotive.-

Cas particulier pour un géant chinois de l'électronique, également producteur de batteries, BYD a choisi de devenir son propre constructeur en faisant l'acquisition d'unités de production automobile.

Permalien :