Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Quels enjeux pour la recharge des véhicules électriques ?

La poursuite de l'équipement du territoire en infrastructures de recharge publiques et privées fait partie des priorités pour accompagner le développement des véhicules électriques. Elle doit aussi tenir compte de l'importance d'y adjoindre une énergie d'origine renouvelable et un système de pilotage pour limiter les effets de la recharge sur le réseau.
Quels enjeux pour la recharge des véhicules électriques ?

Disponibilité et interopérabilité des infrastructures de recharge


La recharge induit deux questions majeures, à commencer par le nombre d'infrastructures de recharge disponibles. Le sujet a été identifié comme fondamental par les acteurs de la filière et l'Etat qui l'a mis au cœur des plans pour la Nouvelle France Industrielle. L'objet du plan "Bornes électriques de recharge" piloté par le Préfet Francis Vuibert est ainsi de pouvoir garantir une infrastructure disponible de manière équilibrée sur tout le territoire à raison d'une borne tous les 60 kilomètres.

La compatibilité de la borne avec tous les véhicules et l'accessibilité du service à tous les utilisateurs de véhicules électriques fait également partie des priorités identifiées. A ce titre, le décret du 12 janvier 2017 a défini les standards de prises applicables en France et les obligations relatives à l'itinérance des véhicules électriques pour les stations accessibles au public.


Le stockage de l'énergie et la gestion du réseau


Autre sujet d'importance posé par la recharge : le problème énergétique de fourniture et de gestion de réseau. Si chaque véhicule, de 15 kWh en moyenne, est chargé de nuit pendant 10 h, cela représente moins de 1% de la production d'électricité de la France.

Par contre si tous ces véhicules se branchent en même temps, ils prennent une puissance unitaire de 3 kW ce qui représente 6 GW. Il y a donc pour les producteurs d'électricité un réel enjeu de fourniture au client, sans parler de la gestion de la puissance du réseau lors des pics de demande. Reste que l'hypothèse est fantaisiste compte tenu des habitudes de recharge des utilisateurs de véhicules électriques et de l'intelligence des bornes.

D'autant que le véhicule électrique est aussi une opportunité pour les énergies renouvelables. 2 millions de véhicules électriques représentent un potentiel de 30 GWh de réserves d'énergie, pouvant permettre de lisser la demande : si les consommateurs et les fournisseurs se mettent d'accord, le fournisseur pourra solliciter de manière instantanée cette réserve pendant les pics de consommations, et la restituer dans les creux.



Permalien :