Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Convertir sa flotte d'entreprise à l'électrique

Les entreprises ont un véritable intérêt à jouer un rôle dans le développement de la mobilité électrique par l'équipement de leurs flottes. En effet, les usages de mobilité des flottes captives et des véhicules de collaborateurs correspondent bien souvent aux capacités des véhicules électriques.
Convertir sa flotte d'entreprise à l'électrique

Quelles obligations légales ?


Seules les entreprises proposant un service de location de véhicules électriques, de transport de voyageurs avec chauffeur (VTC) ou de taxis ont des obligations légales de conversion de leur flotte. La loi relative à la transition énergétique fixe un objectif de 10% de véhicules à faibles émissions pour tout renouvellement ou nouvelle acquisition à partir de 2020.


Quelle gamme disponible ?


De très nombreux modèles sont d'ores et déjà adaptés aux besoins des professionnels. En effet, on trouve aujourd'hui une large gamme de véhicules correspondant à de nombreux usages, tant pour les flottes captives que pour les collaborateurs ou encore pour la livraison et l'intervention.

Pour voir les modèles disponibles, consultez nos pages voitures électriques, véhicules utilitaires électriques et voitures hybrides rechargeables




Les modes d'acquisition


Tout comme pour les véhicules thermiques, les entreprises disposent de divers moyens d'équiper leurs flottes en véhicules électriques et hybrides.


L'Achat
Il est aujourd'hui possible d'acheter directement un véhicule électrique ou hybride. Concernant les modèles 100% électriques, plusieurs options sont à la disposition des gestionnaires de flottes : l'achat ou la location de la batterie (seule option pour la marque Renault).

L'intérêt de la location est notamment de garantir une durée de vie de la batterie équivalente à celle du véhicule ainsi qu'un remplacement en cas de réduction de l'autonomie. A noter cependant qu'une grande partie des constructeurs proposent des garanties batteries étendues en cas d'achat.


Location longue durée
Les véhicules propres sont également disponibles en location longue durée. Avec des contrats d'une durée variable, ce mode d'acquisition permet d'intégrer un éventuel loyer batterie dans le loyer mensuel du véhicule.


Analyser ses usages


S'ils sont bien utilisés, les véhicules 100% électriques peuvent ainsi représenter un intérêt financier et humain important pour l'entreprise. En effet, ils disposent de nombreux avantages :

  • Carburant très peu coûteux (1,5 à 2 € les 100 km en moyenne) ;
  • Faible coût d'entretien ;
  • Silence ;
  • Absence d'émission de gaz d'échappement ;
  • Confort (baisse de l'accidentologie, des arrêts maladies…).

Cependant, du fait de leur autonomie limitée (entre 100 et 200 km selon les modèles), il convient d'analyser finement les usages de la flotte afin d'évaluer quels véhicules sont susceptibles d'être remplacés. S'il est suffisamment utilisé, un véhicule propre peut en effet constituer une véritable économie et avoir un TCO plus favorable qu'un véhicule thermique. L'accompagnement par un cabinet de conseil spécialisé ou un loueur longue durée proposant un service d'analyse de la flotte est ici fortement recommandé.


Quelles aides ?


Tout comme les particuliers, les entreprises peuvent bénéficier de nombreuses aides et facilités d'usage en choisissant le véhicule électrique. Elles bénéficient notamment du bonus écologique et de la prime à la conversion.

Les gestionnaires de flotte bénéficient aussi d'un avantage supplémentaire depuis la loi de finances 2017. Elles peuvent déduire jusqu'à 30 000 € d'amortissements pour un véhicule électrique (c'est-à-dire émettant moins de 20 g de CO2/km) et 20 300 € pour un hybride rechargeable (entre 21 et 60 g de CO2/km) contre 18 300 € jusqu'à lors pour tous les véhicules émettant jusqu'à 200 g de CO2. Ce plafond restreint pénalisait les véhicules à faibles émissions étant donné que leur prix moyen est compris entre 22 000 et 30 000 €. A noter que dans le même temps, le gouvernement a durci les conditions pour les véhicules émettant plus de 155 g de CO2 /km.

Au titre du programme ADVENIR, les entreprises sont également éligibles à une aide de 40% dans une limite de 1 360 € sur l'installation d'une borne de recharge (matériel et installation comprises) destinée à leur propre flotte.


Illustration : © Avere-France

Permalien :