Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Bolloré présente son projet de 16 000 points de charge de véhicules électriques

Bolloré a officialisé l'annonce du dépôt de son dossier de déploiement de 16 000 points de charge semi-accélérée auprès du Ministère de l'Economie. Une initiative qui, si elle venait à être validée par Ségolène Royal et Emmanuel Macron, viendrait mettre en place aux côtés des projets des collectivités et autres acteurs privés un réseau national d'infrastructures de recharge. Le Gouvernement a également profité de la nouvelle pour annoncer la mise à jour prochaine du livre vert.
Bolloré présente son projet de 16 000 points de charge de véhicules électriques

Le premier opérateur privé à avoir déposé un dossier dans le cadre du dispositif prévu par la loi du 4 août 2014 est Bolloré. Longtemps tenu secret, le projet prévoit l'installation de 16 000 points de charge publics de véhicules électriques et hybrides rechargeables sur l'ensemble du territoire national. Un maillage très dense qui représente un investissement de 150 millions d'euros sur quatre ans. La recharge en "semi-accélérée" (environ 7 kW) permettra de faire le plein en quatre heures.


Les collectivités associées à l'implantation des bornes


Représenté par les services des ministères de l'Economie et de l'Ecologie, l'Etat assurera préalablement l'instruction du dossier dont les résultats seront divulgués à la fin janvier. En jeu : l'exemption de redevance d'occupation du domaine public des collectivités territoriales. Pour ce faire, le projet de Bolloré devra respecter les deux conditions posées : garantir un équilibre territorial de l'aménagement et concerner au moins deux régions.

Les collectivités seront bien sûr associées de près à la démarche. Les modalités précises de l'implantation des stations seront décidées conjointement avec les gestionnaires du domaine public concerné et les autorités organisatrices du réseau de distribution d'électricité. Cette procédure permettra de garantir la complémentarité des projets publics et privés.

L'initiative de Bolloré n'a ainsi pas vocation à entrer en concurrence avec les réseaux implantés ou programmés par les collectivités mais à les compléter. Les collectivités gardent donc toute la maîtrise sur leurs projets qu'ils soient déjà entamés ou programmés. Leur rôle est fondamental pour développer un maillage affiné de la recharge sur leur territoire. L'Etat veillera quant à lui à mettre en cohérence les installations publiques et privées pour créer le réseau national d'infrastructures de charge.


La mise à jour du livre vert annoncée pour la fin du mois


L'Avere-France salue la démarche de Bolloré qui engage des investissements conséquents et propres à donner à un grand nombre de Français un accès à un point de charge public. Il faut également rappeler le travail de fond orchestré par le Gouvernement dans le cadre du plan "Bornes électriques de recharge".

Dans la foulée ce cette annonce, le ministère de l'Economie s'apprête à mettre en ligne la mise à jour du livre vert du sénateur Louis Nègre. Ce document sert de guide de référence aux acteurs publics et économiques. Une fin d'année prometteuse pour l'électromobilité... Et Emmanuel Macron de conclure : "Nous avons décidé de maintenir à 6 300 € le bonus à l'achat d'un véhicule électrique, qui pourra être porté à 10 000 € par le superbonus. Dans un effort commun public et privé, nous donnons désormais un coup d'accélérateur au déploiement d'un réseau national de bornes de recharge !"



Illustration : Bernard Pedretti

Permalien :