Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Ile-de-France : Bolloré remporte l'appel d'offre de la RATP et du STIF sur les bus électriques

Les premiers bus électriques de grande capacité de Paris et de l'Ile-de-France seront produits par Bolloré. Bluebus, la filiale du groupe industriel breton a remporté un contrat d'un montant de 10 à 40 millions d'euros, selon une annonce du STIF et de la RATP.
Ile-de-France : Bolloré remporte l'appel d'offre de la RATP et du STIF sur les bus électriques

Faste actualité pour Bolloré ! Après le dépôt de son dossier pour devenir opérateur national de bornes de recharge et le lancement d'Utilib', le constructeur breton remporte l'appel d'ordre sur les bus électriques lancé par la RATP et le STIF un peu plus tôt dans l'année.

Le contrat ne précise pas à l'heure actuelle ni les lignes sur lesquelles les bus seront testés ni combien d'autobus sont concernés. Ce que l'on sait déjà, c'est que le bus devra respecter les conditions actuelles de transport de voyageurs. Les bus promettent ainsi d'être d'une capacité supérieure aux navettes électriques Bluebus de 5,4 mètres de long, actuellement en circulation dans quelques villes.

C'est un futur bus de 12 mètres avec une capacité d'accueil de 90 passagers équivalente aux véhicules actuels et une autonomie de 180 km sans recharge intermédiaire, qui a été annoncé. Un parti pris qui diffère de la solution Wattsystem de PVI actuellement en test à Nice qui se recharge à chaque arrêt en quelques secondes.


Bus électrique de grande capacité : un défi technologique à relever


La réalisation d'un tel bus nécessite de résoudre une équation difficile. Garantir 180 km d'autonomie - contre une centaine de kilomètres pour les modèles actuels - amène généralement à équiper le bus de davantage de batteries... au risque de perdre en capacité d'accueil de passagers. D'autant qu'il faut aussi compter avec les conditions saisonnières d'utilisation : climatisation l'été, chauffage l'hiver. Le contrat prévoit pourtant aucune "perte de capacité liée à l'encombrement des batteries".

La commande publique présente donc l'intérêt de stimuler les investissements des constructeurs de bus pour proposer une offre électrique concurrente à celle des bus thermiques. C'est ainsi "le premier marché de cette importance en Europe" rappelle le STIF dans son communiqué.


Une enveloppe de 10 à 40 millions d'euros


Le marché comprend une fourchette de 10 à 40 millions d'euros. Selon le Parisien, la RATP et le STIF passeraient d'abord une première commande de l'ordre d'une dizaine de bus et se laisseraient des options d'achat de bus supplémentaires. La mise en service du premier bus pourrait être lancée pour la fin 2015/début 2016.

En attendant, 127 nouveaux bus hybrides sur des réseaux de proche et grande couronne entreront en circulation dans les deux prochaines années, annonce le STIF.


Permalien :