Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

La CNR reconnue opérateur de dimension nationale pour son corridor électrique le long du Rhône

Après Bolloré, la Compagnie nationale du Rhône est devenue le deuxième opérateur de dimension nationale de bornes publiques de recharge. La filiale de GDF-Suez a en effet obtenu le précieux agrément par une décision du Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique publiée au JO le 1er mars. 52 points de charge rapide répartis sur trois régions sont attendus le long du Rhône.
La CNR reconnue opérateur de dimension nationale pour son corridor électrique le long du Rhône

La Compagnie Nationale du Rhône est la deuxième entreprise après Bolloré (lire actualité précédente) à être labellisée opérateur de dimension nationale de bornes de recharge par la décision du 23 février 2015. Ce dispositif élaboré par le Gouvernement dans le cadre de la loi du 4 août 2014 permet de bénéficier de l'exonération de la redevance d'occupation du domaine public des collectivités territoriales.


Un maillage interrégional le long du Rhône


23 nouvelles stations de recharge rapide devraient voir le jour le long du Rhône tous les 30 km sur les régions Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et PACA. Le projet de corridor électrique comportera un total de 52 points de charge sur l'axe rhodanien. L'implantation exact des bornes fera l'objet d'une concertation avec les gestionnaires de réseau de distribution d'électricité et les personnes publiques concernées.

Déjà huit points de charge existent à Pouzin, au Port de Lyon Edouard Herriot, Bourg-lès-Valence et Porcieu-Amblagnieu. Ils permettent de récupérer 80% de l'énergie en 30 minutes pour un prix de 5 € par recharge. La totalité des infrastructures devra avoir été implantée au 31 mars 2017.


Retrouvez notre interview de Jean-Marie Compas, Responsable Solutions Réseaux de la Direction Energies, publiée le 2 février :


Avere-France : Vous avez déposé un dossier en vue de devenir un opérateur national. Comment votre projet s'inscrit-il dans le cadre prévu par l'Etat ?

Jean-Marie Compas : Notre projet porte sur un corridor, le long de la vallée du Rhône de la frontière Suisse à la Méditerranée, de 27 stations de recharge rapide (2 bornes par station) implantées hors réseau autoroutier.


Les bornes que vous installerez seront alimentées par de l'énergie issue de barrages hydroélectriques. La recharge sera-t-elle 100% renouvelable ?

Oui, la fourniture en électricité de ses stations sera issue de notre production CNR 100% renouvelable issue des centrales hydroélectriques du Rhône (NDLR : la CNR gère 19 barrages hydroélectriques).


Vous aviez l'année dernière annoncé un déploiement pour la mi-2015. Cet objectif est-il maintenu ? Avez-vous engagé la phase de concertation avec les collectivités ?

La moitié des stations sera opérationnelle à mi-2015 et la majorité pour la fin d'année. Certaines, équipées d'ombrière photovoltaïque, nécessitent un traitement de l'autorisation de construire plus long. Bien entendu, les premières stations engagées ont fait l'objet de concertation avec les collectivités locales, et ce travail se poursuit.


Quel bilan provisoire pouvez-vous tirer de l'utilisation des premières bornes de recharge installées en 2014 ?

Il est prématuré de se prononcer, quatre stations sont actuellement opérationnelles et seule une est officiellement ouverte au public. Néanmoins, le faible retour d'expérience que nous avons nous conforte dans l'intérêt évident de ce service que les quelques utilisateurs de véhicules électriques locaux apprécient.


Illustration : CNR

Permalien :