Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

L'AFIREV voit le jour pour abolir les frontières de la mobilité électrique

Le 4 mars 2015 marque la création de l’association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (AFIREV). Elle vise à développer l'interopérabilité des bornes en facilitant l'accès d'un abonné d'un opérateur à l'infrastructure de recharge d'un autre opérateur. L'association est domiciliée à Paris dans les locaux de l'Avere-France.
L'AFIREV voit le jour pour abolir les frontières de la mobilité électrique

La filière de la mobilité électrique française a accueilli mardi 4 mars 2015 un nouveau membre : l'association française pour l'itinérance de la recharge électrique des véhicules (AFIREV). Elle est née d'une mobilisation commune de sept grandes structures : Bolloré, Bouygues Énergies Services, Cofely Ineo (GDF SUEZ), GIREVE, Renault, SODETREL et Vinci.

Cette démarche est soutenue par le Ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique qui avait annoncé, en octobre 2014, à l'occasion du salon de l'Automobile de Paris la création de cette entité (lire actualité précédente).


Développer l'interopérabilité en France et en Europe


Le développement des véhicules électriques ne peut se faire sans un déploiement important d'infrastructure de recharge. Le maillage doit être cohérent sur l'échelle d'un territoire, mais aussi permettre à l'utilisateur de véhicule électrique de se brancher quel que soit son opérateur habituel de recharge.

AFIREV a ainsi vocation à concevoir les modalités de développement de cette itinérance. La première étape s'illustre par la possibilité pour l'usager de localiser les points de charge, savoir si les bornes sont disponibles ou non, d'effectuer une réservation quand cela est possible et enfin de pouvoir régler le prix de la recharge par son contrat avec son opérateur.

Ces dispositions sont des moyens efficaces pour rassurer l'utilisateur et indispensables pour l'avenir de l'électromobilité. En libérant les services, elles mettent en place, en quelque sorte, un "espace Schengen de la mobilité électrique".

Pour ce faire, les conditions juridiques, économiques et techniques de l'interopérabilité entre les multiples opérateurs doivent être créées. L'AFIREV va donc fédérer les initiatives pour déployer l'interopérabilité dans l'Hexagone. Elle agira auprès des pouvoirs publics pour défendre les intérêts de l'itinérance et relaiera le point de vue français vis-à-vis des instances européennes sur la mobilité transfrontalière.


Les principales missions de l'association


Présidée par Gilles Bernard de GIREVE, l'AFIREV aura pour missions principales :

  • L'organisation de l'interopérabilité entre les systèmes des opérateurs, la régulation assurant sa performance et sa pérennité, et les protocoles de communication entre ces systèmes ;
  • Le plan de nommage et d'attribution des identifiants aux objets et acteurs concernés, et les solutions opérationnelles nécessaires pour leur enregistrement ;
  • L'efficacité économique de l'itinérance pour des services pérennes au meilleurs prix ;
  • La levée des freins juridiques éventuels.

Cette association se donne également l'ambition de fédérer les opérateurs d'infrastructure de recharge, les fournisseurs de services aux utilisateurs de véhicules électriques, les fournisseurs de services d'itinérance à ces opérateurs et les organismes représentatifs des acteurs de la mobilité électrique.

L'Avere-France se félicite de la création de cette structure et se réjouit de contribuer à l'émergence d'une mobilité électrique accessible à tous.


Illustration : Droits réservés

Permalien :