Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Professionnels, optez pour la mobilité électrique : Paris vous aide !

Cela fait bientôt 15 ans que la ville de Paris s’illustre par une politique de promotion et de soutien à l'utilisation de moyens de déplacements propres (Vélib', Autolib', bus au GNV, etc.). Le nouvel exécutif s'est récemment engagé à accélérer la lutte contre la pollution. C'est dans ce cadre qu'une aide à l'acquisition de véhicules électriques pour les professionnels sera soumise au vote du Conseil de Paris le 16 mars prochain.
Professionnels, optez pour la mobilité électrique : Paris vous aide !

Depuis son arrivée à la tête de la ville, Anne Hidalgo a adopté une politique forte contre la pollution dans la capitale. Voté en février dernier par le conseil de Paris, la première vague du plan anti-pollution (lire actualité précédente) a permis de mettre en place une aide à l'installation de points de charge dans les copropriétés.

Le deuxième volet du plan prévoit un programme d'aide à l'achat de véhicules propres (véhicules électriques ou GNV) pour les professionnels travaillant à Paris. Christophe Nadjovski, Maire adjoint de Paris chargé des transports, a détaillé le dispositif avant de le soumettre au vote du Conseil de Paris le 16 mars 2015.


Les éléments du dispositif d'aide aux professionnels


12 millions d'euros seront débloqués pour financer ce programme jusqu'à la fin de l'actuelle mandature. Cette aide sera additionnée au bonus écologique mise en place par le Gouvernement : 6 300 € pour l'achat d'un véhicule utilitaire léger, dans la limite de 27% du montant de l'acquisition.

Le soutien financier de la Ville de paris s'élèvera quant à lui à 15% du prix d'achat (HT) hors options et hors bonus avec un plafonnement à :

  • 3 000 € pour un utilitaire léger (VUL) électrique ou GNV dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) n'excède pas 2,5 tonnes ;
  • 6 000 € pour un VUL électrique ou GNV dont le PTAC est strictement supérieur à 2,5 tonnes ;
  • 9 000 € pour un Poids Lourd (PL) électrique ou GNV.

Les commerçants, artisans et autres acteurs économiques qui souhaitent acquérir un véhicule propre bénéficieront alors d'une double intervention, celle de la ville et de l'État. Dès lors, cette aide peut atteindre environ la moitié du prix de leur VUL propre.


Qui peut y prétendre ?


L'aide s'adresse aux professionnels qui veulent échanger contre un véhicule propre (neuf ou d'occasion) leur utilitaire thermique classé un, deux ou trois étoiles. Le dispositif couvre tant ceux qui la vente que la location avec option d'achat/longue durée.

Le programme est restreint aux TPE de moins de 10 salariés, artisans et commerçants en tête. Une seule subvention est accordée par entreprise pour l'achat d'un véhicule électrique ou GNV. A noter que les professionnels de la petite couronne (92, 93 et 94) peuvent aussi en bénéficier à condition d'exercer leur activité à Paris.

En contrepartie, l'entreprise s'engage à :

  • Garder son véhicule subventionné pendant un minimum de trois ans ;
  • Ne pas acquérir de véhicule thermique de norme inférieure à EURO5 durant cette période de trois ans ;
  • Prendre part à une enquête anonyme sur l'usage de son véhicule et l'évolution de sa mobilité.

Outre cette incitation à l'achat, Christophe Najdovski rappelle qu'il existe déjà des avantages aux adeptes de la mobilité propre : gratuité du stationnement des véhicules électriques et GNV sur la voirie parisienne, utilitaires électriques en autopartage et bientôt l'arrivée d'un réseau de bornes de recharge sur les places de livraison.




Illustration : © Droits réservés

Permalien :