Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Toyota et Communauto s'associent dans le cadre d'un service d'autopartage

Le 6 mars dernier, à l’occasion de la 18e Rencontre alternée des Premiers ministres de la France et du Québec, Toyota et Communauto ont signé un partenariat. Cette collaboration débouchera sur la mise en place d’un service d’autopartage, dès 2015, sur Paris et en petite couronne. 110 Yaris hybrides composeront le parc de ce nouveau service.
Toyota et Communauto s'associent dans le cadre d'un service d'autopartage

Le vendredi 6 mars à l'Hôtel de Matignon, en présence du Premier ministre français et de celui du Québec l'entreprise québécoise Communauto et Toyota France ont paraphé un accord de partenariat. Ce dernier prévoit l'exploitation d'un service d'autopartage à Paris et en banlieue proche dès 2015.

Ce service sera doté d'un parc de 110 Toyota Yaris hybride. Fabriquées à Valenciennes dans le nord de la France, elle sont aujourd'hui le modèle le plus plébiscité du marché avec plus de 100 000 véhicules immatriculés.


Toyota s'implique sur la transition énergétique


Avec ce projet, Toyota intensifie sa stratégie de développement tournée vers l'écomobilité en associant un véhicule hybride émettant 75 g de CO2 par kilomètre à l'autopartage.

Par ce partenariat, Toyota entend se positionner face au défi que constitue la transition énergétique. Son PDG, Marco Viviani, a conscience de l'impact positif de ce choix sur l'environnement.

Selon lui, "en faisant appel à l'autopartage en boucle pour leurs déplacements, les utilisateurs réduisent d'emblée de 50% leur utilisation de la voiture. Si pour cette fraction de parcours nous pouvons leur offrir une voiture durable, une souplesse d'usage incluant une fiabilité sur la longue distance et qui est de plus, fabriquée en France, on améliore du coup le bilan environnemental de tous les Franciliens".




Communauto : l'autopartage a un nouveau visage


Pour le groupe québécois installé à Paris depuis trois ans (suite à l'achat de Mobizen) et déjà présent dans le marché de l'autopartage, l'ambition est double. Dans un premier temps il s'agit de multiplier par trois son offre de services dans les trois prochaines années. Ensuite, le remplacement de sa flotte actuelle par des véhicules moins polluants rentre dans sa stratégie d'expansion sur le marché français.

En outre, cette conversion de son parc va lui permettre de pouvoir candidater à l'appel à projet d'autopartage de véhicules propres récemment annoncé par la Mairie dans le cadre de son plan antipollution.

Ainsi pour Pascal Ruch, le patron de Communauto, "la signature de ce partenariat nous encourage à proposer à une nouvelle clientèle des solutions toujours moins impactantes pour l'environnement. Être présent sur le marché de l'autopartage nous a semblé être l'approche logique pour nos véhicules dont la technologie permet de rouler de façon autonome avec des émissions très basses de CO2 et la quasi absence de NOx et de particules."

C'est donc une démarche économique mais aussi écologique qui a conduit à une synergie entre les deux groupes.


Illustrations : © Droits réservés
Permalien :