Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

La police d’Evry teste Viséo, le véhicule électrique qui s'élève à 3,5 m de haut

La police d’Evry a fait le choix d’expérimenter un véhicule électrique dédié aux services de sécurités publics ou privés : l’Iris Viséo. Cet engin innovant, doté d’un bras télescopique qui atteint 3,5 m de haut, permet de surveiller les foules lors de manifestations. Il a été utilisé dans des conditions réelles lors du carnaval de la ville le 11 avril dernier.
La police d’Evry teste Viséo, le véhicule électrique qui s'élève à 3,5 m de haut

La police municipale de la ville d'Evry (Essonne) a profité de la traditionnelle parade de carnaval, le 11 avril 2015, pour tester l'Iris Viséo.

Ce véhicule électrique venu du Nord de la France a la particularité de propulser la cabine du conducteur à 3,50 m de hauteur grâce à un bras télescopique, sans empêcher la conduite de l'engin. Une innovation qui intéresse donc de près les services de sécurité privés ou publics.


Une automobile adaptée aux missions de la police


Le véhicule se révèle très adapté pour observer une manifestation, un parking de supermarché ou encore surveiller des pavillons lors d'opérations type tranquillité, comme l'explique Philippe Poupeau, directeur de la police municipale d'Evry : "Nous faisons entre 700 et 900 passages à Evry durant les vacances. Avec un tel véhicule, on peut voir dans l'enceinte des pavillons, détecter les traces d'effraction".

Le policier, satisfait par cette expérimentation, estime que cette automobile "offre un avantage pour la surveillance de foules. Et elle est visible de loin, ce qui a un aspect dissuasif, y compris en matière de sécurité routière, quand on la place sur le bord d'une route".



Des améliorations à venir


Toutefois, il relève que l'unique place du véhicule est un inconvénient. Il rappelle qu' "être seul en patrouille est un gros désavantage. Cela pose un problème de sécurité pour l'agent qui intervient".

Cette remarque constructive a déjà été intégrée par l'entreprise qui travaille actuellement sur un modèle biplace. "Ces retours d'expérience sont intéressants, assure Fabrice Vivier. Nous avons trouvé un système pour mettre deux agents sur le véhicule. Nous nous sommes aussi aperçus que pour les agents armés, les sièges baquets n'étaient pas assez larges et entravaient le bouclage de ceinture. Ces expériences permettent de corriger le tir".

Des améliorations qui convaincront peut-être le maire d'Evry d'en acquérir pour la police municipale. Doté de batteries au plomb, l'Iris Viséo sera commercialisé en septembre à partir de 45 000 € HT ou pour 750 € par mois en location.


Illustrations : Droits réservés
Source : Le Parisien

Permalien :