Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Les scooters électriques en libre-service de Cityscoot opérationnels à Paris en juin

À partir du mois de juin 2015, Cityscoot va mettre en place à Paris son service de location de scooters électriques en libre-service. Le dispositif de cette start-up a la particularité d'être en free-floating, soit la possibilité de démarrer ou mettre fin à la location sans passer par une station.
Les scooters électriques en libre-service de Cityscoot opérationnels à Paris en juin

Dès le mois de juin prochain, les Parisiens auront la possibilité de louer des deux-roues électriques sur le même modèle de location que Vélib' et Autolib'. A quelques différences près : le dispositif est 100% privé et "ne nécessite pas ni bornes ni équipements supplémentaires", explique Bertrand Fleurose, PDG de Cityscoot.

Les clients n'auront donc pas besoin de passer par la case station pour récupérer ou restituer le scooter. Un système de déverrouillage par code permet de garantir la simplicité du service sans craindre la casse et le vol (lire notre zoom sur l'offre de Cityscoot).


Une expérimentation sur quatre mois


Le lancement du dispositif va débuter par une phase de test qui va durer quatre mois. 35 scooters électriques, de marque Govecs et dotés d'une batterie fixe, seront disponibles. Durant cette période, le free-floating sera limité à Paris dans un périmètre de 400 m de diamètre.

Les abonnés devront restituer les scooters non pas dans des stations mais dans des zones. Au nombre de dix, elles correspondent aux endroits les plus fréquentés de la capitale : Hôtel de Ville, Champs-Élysées, Madeleine/Saint-Lazare, Gare du Nord, Ternes, Montparnasse...

Ces choix s'expliquent également par le fait qu'il y a des stations Autolib' et parkings Vinci (avec lesquels Cityscoot a un partenariat) à proximité pour permettre la recharge de ces engins. Il n'est cependant pas nécessaire de les laisser en charge pour clore la location. Toutefois, y mettre un terme de cette façon permet d'en réduire le coût (2 € le quart d'heure au lieu de 3 €).

Par ailleurs, si l'abonné tombe sur un scooter disposant de moins de 30% de batterie et le branche, le service ne lui sera pas facturé.


Des évolutions déjà programmées


Petit à petit, le service de location de Cityscoot va renforcer le nombre de deux-roues électriques composant sa flotte. De 35 au mois de juin, on devrait passer à 100/150 engins en circulation d'ici à la fin de l'année, puis 1 000 en 2016 et 2 000 en 2017.

Autre changement prévu : la présence de batteries amovibles. Cette nouveauté permettra la mise en place d'un free-floating réel et entraînera la disparition des zones de restitution.

Par ailleurs, la Station Parking Centre Grande Arche ne fonctionnera plus en boucle fermée. Ainsi, il sera possible d'y récupérer un scooter et alors terminer sa location à Paris.

L'opérateur envisage enfin à l'avenir d'étendre ce dispositif à la banlieue parisienne proche voire également de le mettre en place en province.


Illustration : Droits réservés

Permalien :