Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Bornes de recharge : Greenovia accompagne avec succès Rambouillet Territoires

Pour compléter l'offre de transports existants, la communauté d’agglomération Rambouillet Territoires s’est lancée dans l’expérimentation de véhicules électriques sur son territoire. Un projet mené en collaboration avec Greenovia, qui l’a accompagnée en un temps record sur le déploiement de bornes de recharge. Un modèle à suivre pour les collectivités qui n’ont pas encore profité du dispositif ADEME et de l’aide de la Région Ile de France.
Bornes de recharge : Greenovia accompagne avec succès Rambouillet Territoires

De l'idée au projet, il y a un long chemin à parcourir. Sur la question du déploiement de bornes de recharge de véhicules électriques, le bureau d'études est vite devenu un allié indispensable des collectivités territoriales pour comprendre leurs besoins et associer leur politique de mobilité au développement de la mobilité électrique.

Greenovia, cabinet conseil du Groupe La Poste, est un des principaux acteurs de l'assistance à maîtrise d'ouvrage sur des projets d'écomobilité. Son atout ? Le bénéfice du propre retour d'expérience du Groupe sur la conception de plans de déplacement entreprises (à ce jour plus de soixante-dix) et l'intégration du véhicule électrique dans les flottes d'entreprise.

Rambouillet Territoires s'est justement tourné vers Greenovia pour impulser sa dynamique territoriale d'électromobilité. La collectivité fait ainsi partie des rares candidats d'Ile-de-France au dispositif ADEME d'aide à l'installation d'infrastructures de recharge.


Des véhicules électriques partagés par de multiples utilisateurs


Au départ de la démarche, une expérimentation concluante de partage de véhicules électriques dans le cadre de leur living lab : "Pour remplacer les six véhicules de service diesel de la communauté, qui roulaient peu, nous avons loué cinq véhicules électriques intelligents à partager entre nous, explique Jean-Christophe Attard, directeur général des services. L'expérience s'est révélée concluante : il nous suffit de bloquer un créneau sur smartphone pour réserver un véhicule, et l'utilisation des voitures est mieux rentabilisée".

De fil en aiguille, la collectivité a développé ce système en acquérant quatre nouveaux véhicules et en élargissant leur utilisation : "Nous avons pensé à élargir le partage de véhicules aux agents des 25 communes qui constituent l'agglomération, confirme Jean-Christophe Attard. Nous nous sommes également dit que les associations pourraient profiter de ces véhicules le week-end pour leurs événements, et que les habitants eux-mêmes pourraient être intéressés".


Une collaboration efficace


Dès lors, l'installation de bornes de recharge sur le domaine public est devenu une évidence. Rambouillet Territoires s'est alors rapproché de Greenovia. Le projet a mûri au cours de deux phases préliminaires fondamentales : le diagnostic territorial et l'étude du potentiel. A partir de là, il a été possible de dimensionner l'implantation des bornes de recharge aux besoins et perspectives ainsi identifiées.

Pas moins de 80 points de recharge accélérée munis de prises de type 2 et type E/F devraient ainsi être installés sur les 25 communes de l'agglomération. Chacune d'entre elles aura au moins une borne puisque les villes accueilleront à tour de rôle un véhicule électrique en partage.

L'agglomération a pu, grâce à Greenovia, déposer le dossier de demande de subvention portant sur un investissement de plus de 720 000 € et amorcer la rédaction du cahier des charges : "Greenovia nous apporte les compétences et le savoir-faire dont nous avions besoin, si bien que nous avons bien avancé en un temps record, indique Jean-Christophe Attard. L'appel d'offres sera lancé début octobre, et nous nous fixons pour objectif de poser les 40 bornes de recharge dans les 25 communes dès le mois de janvier 2016".

Rambouillet Territoires fait donc partie de la cinquantaine de collectivités à avoir sollicité l'aide de l'ADEME qui se clôturera d'ici la fin de l'année. En Ile-de-France, rappelons que le conseil régional offre un soutien financier supplémentaire de 40% sur l'achat de bornes de recharge normale-accélérée. Il est donc grand temps pour les retardataires de se mobiliser !


Illustration : © Droits réservés

Permalien :