Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

La ville de Paris rend plus visible l'autopartage en ville

Partie des actions en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air atmosphérique, la nouvelle offre de transport de la Ville de Paris veut rendre la mobilité douce multimodale. Tout comme dans le cas de Vélib’, Autolib’ et Cityscoot, les opérateurs du futur service ont été choisis suite à un appel à projets. Le programme sera déployé en deux étapes.
La ville de Paris rend plus visible l'autopartage en ville

Une voiture en autopartage a la capacité de remplacer sept autres en circulation. Un bénéfice important en termes de réduction de la congestion en ville qui permet aux utilisateurs d'économiser en assurance, entretien et stationnement.

Ces aspects positifs ont convaincu Paris de développer son offre d'autopartage multimodale en y intégrant plusieurs types de véhicules moins émissifs. Ainsi, après Vélib', Autolib' et l'expérimentation Cityscoot, la Ville lance le label Service de Véhicule Partagé (SVP).


113 stations pour véhicules partagés


La première phase de déploiement du service de partage concerne l'attribution et la labellisation des places de stationnement où les véhicules seront situés. La Mairie de Paris cible 226 places sur voirie, réparties en 113 stations. L'objectif pour Christophe Najdovski, adjoint chargé des transport ? "Leur donner une visibilité" en dehors des parkings souterrains où ils sont habituellement situés.

Dans une deuxième étape, des citadines, des berlines, des monospaces et des petits utilitaires seront proposés en utilisation partagée, sur réservation. Parmi cette panoplie, on y retrouve des voitures électriques et hybrides.


Carte stations SVP


Comment ça marche ?


Les cinq opérateurs dont Communauto, Ubeeqo, Zipcar, Bluecarsharing & IER opéreront de façon exclusive les stations qui leurs ont été attribuées. Chaque station comprendra deux véhicules, mais peut compléter le parc préexistant de son gérant.

Après Autolib', c'est au tour de la Toyota Yaris hybride de faire son arrivée sur la scène parisienne de l'autopartage avec Communauto.

L'occupant prend à sa charge l'éventuelle fourniture et pose d'une borne de recharge, ainsi que l'entretien et la maintenance des emplacements. Chaque autorisation est accordée pour trois ans. Cette durée s'élève à six ans lorsque sont mis en partage des véhicules électriques ou hybrides rechargeables.

Les véhicules sont disponibles en réservation auprès de l'opérateur de la station, après inscription. A ce titre, Communauto et Zipcar proposent des abonnements. Si pour le premier, il est possible de choisir le forfait en fonction des kilomètres à parcourir, le deuxième facture davantage une fois les 150 kilomètres inclus dans la réservation dépassés.


Étapes utilisation SVP


Illustrations : Droits réservés

Permalien :