Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Québec : création d’une coentreprise avec PSA sur les composants de véhicules électriques

PSA Peugeot Citroën a signé un accord avec le gouvernement du Québec pour créer une coentreprise chargée à terme de produire des composants pour véhicules électriques et hybrides. Une initiative dont se félicite les pouvoirs publics de la province qui voit en l’expertise du constructeur automobile français une belle opportunité de croissance pour la filière québécoise des transports électriques.
Québec : création d’une coentreprise avec PSA sur les composants de véhicules électriques

En marge du Forum économique mondial de Davos, le gouvernement du Québec vient d'annoncer la création d'une coentreprise franco-canadienne, en vue de produire des composants pour véhicules électriques. Entreront au capital de cette nouvelle société le groupe PSA Peugeot Citroën, Exagon Motors, fabricant de chaînes de traction électriques, Investissement Québec et IndusTech, filiale du groupe public d'électricité Hydro-Québec.

La Belle Province va allouer 16 millions de dollars canadiens (10 millions d'euros), sous la forme d'une participation à hauteur de 10 millions de dollars canadiens et d'un prêt de 6 millions, a précisé le Premier ministre québécois Philippe Couillard. A ces financements s'ajoute une contribution d'Hydro-Québec de 4 millions de dollars canadiens, en plus des services offerts par sa filiale TM4 pour le développement d'une motorisation électrique.

La coentreprise aura d'abord pour mission de réaliser une étude de pré-faisabilité, estimée à 30,8 millions de dollars, avant de passer au développement de ces composants. PSA Peugeot Citroën apportera son "expertise pour leur intégration automobile" et deviendra ainsi le principal débouché commercial au niveau mondial pour ces produits.


Le Québec : chef de file de la mobilité électrique au Canada


Grand producteur d'énergie hydro-électrique, le Québec montre sa volonté de réussir l'électrification de son parc automobile. Depuis 2012, plus de 17 000 véhicules électriques ont été immatriculés, dont 8 188 sur la seule année 2015.

C'est le fruit d'une politique incitative à l'achat, avec une aide de 8 000 dollars canadiens, et d'une couverture progressive du territoire en bornes de recharge. Le réseau le Circuit Electrique, mis sur pied par Hydro-Québec et 130 partenaires, compte en effet à ce jour plus de 600 bornes. L'objectif est d'en avoir 800 d'ici la fin de l'année, dont 60 en recharge rapide.

L'autre objectif du plan quinquennal 2015-2020 présenté en octobre dernier porte sur le développement de leur propre filière industrielle en favorisant l'exportation des entreprises québécoises et en attirant les investissements étrangers. Dans cette perspective, nous ne pouvons que nous réjouir de la poursuite de la collaboration entre la France et le Québec, déjà activée en 2015 dans le domaine des batteries.


Illustration : © Hydro Quebec

Permalien :