Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Voyage d’études sur le véhicule électrique en Norvège : découvrez le programme !

Les 11 et 12 mai, l’Avere-France vous convie à participer à un voyage d’études à Oslo à la découverte de ce qui fait le succès du véhicule électrique en Norvège. Nous irons à la rencontre des acteurs politiques et économiques locaux pour comprendre la spécificité de ce marché et voir concrètement comment cet écosystème s'est déployé sur le terrain.
Voyage d’études sur le véhicule électrique en Norvège : découvrez le programme !

L'Avere-France organise les 11 et 12 mai un voyage d'études en Norvège à la rencontre des principaux acteurs locaux de la mobilité électrique. Nous serons accueillis à Oslo par Elbil, l'association norvégienne pour le véhicule électrique, également membre du réseau européen AVERE.

Plusieurs questions seront abordées au cours de ces deux journées :

  • quel est le paysage de l'électromobilité en Norvège aujourd'hui
  • quelles sont les solutions choisies pour développer un réseau d'infrastructures de recharge publiques, avec une intervention d'un représentant de la ville d'Oslo et d'un opérateur de recharge rapide
  • comment une réglementation favorable au véhicule électrique a développé le marché
  • comment la Norvège traite l'interopérabilité d'accès à la recharge
  • rencontre avec des acteurs institutionnels
  • une visite de terrain


Programme du voyage


Mercredi 11 mai :

  • 12h15 : RDV à la gare Oslo Central Station
  • 12h30 : Les caractéristiques et spécificités du marché norvégien, Christina Bu, Secrétaire Générale de l'Association du Véhicule Electrique Norvégien ;
  • 14h : Rencontre au Ministère du Climat et de l'Environnement, Per Sandberg, du groupe de travail gouvernemental pour la compétitivité verte.
  • 15h : Rencontre avec des parlementaires, Heikki Eidsvoll Holmås, de la commission Energie et Environnement (Parti Socialiste de Gauche), et Hans Fredrik Grøvan, de la commission Transports et Communications (Parti Chrétien Démocrate) ;
  • 16h : Visite du plus grand garage de recharge intérieure au monde, Sture Portvik, Responsable du développement du véhicule électrique à la ville d'Oslo.
  • 19h30 : Dîner au Ekeberg Restaurant avec vue sur Oslo


Jeudi 12 mai :

  • 8h30 : Recharge rapide sur le plus grand marché de véhicules électriques au monde, Jan Ihle, Fortum Charge and Drive
  • 9h : Visite de la station de recharge rapide de Tøyen, Jan Ihle, Fortum Charge and Drive
  • 9h30 : Visite d'Oslo en véhicule électrique – se sentir comme un propriétaire de VE à Oslo
  • 10h30 - 12h : Meeting avec Renault Norvège : présentation du marché et de ses spécificités, typologies d'acheteurs, comportement des vendeurs…

Si vous souhaitez participer au voyage, merci de prendre contact avec Jocelyne Boullet (jocelyne.boullet@avere-france.org / 01 53 25 00 60).

Les frais de déplacement et d'hébergement sont à la charge des participants.


Informations pratiques :

Proposition d'hôtel : Scandic Vulka.

Propositions de vols Air France KLM :

  • Mardi 10 mai : Paris CDG 19h15 > Oslo 21h35 ;
  • Mercredi 11 mai : Paris CDG 7h20 > Oslo 11h05 via Amsterdam ;
  • Jeudi 12 mai : Oslo 16h45 > Paris CDG 19h10.


90 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation


Pourquoi la Norvège ? Le pays scandinave est devenu aujourd'hui la locomotive du véhicule électrique et hybride rechargeable dans le monde entier. Les ventes continuent de croître au fil des mois et ont totalisé 39 000 immatriculations en 2015 avec 18,7% de parts de marché. On estime aujourd'hui qu'il y a plus de 90 000 véhicules rechargeables en circulation en Norvège.

Cette progression est le fruit d'un cocktail de mesures incitatives couplé à une production massive d'énergies renouvelables : exemption de TVA et de paiement de la vignette automobile, droit d'accès aux couloirs de bus, exemption de frais de péages, recharge et parking gratuits… Autant d'avantages qui rendent le véhicule électrique bien moins cher qu'un thermique.

Dès lors, le succès ne pouvait être qu'au rendez-vous. L'objectif de 50 000 véhicules électriques prévu pour 2018 a été atteint dès avril 2015. Depuis, le gouvernement a prévu de maintenir les aides pour accompagner le marché dans sa phase de maturation (lire actualité précédente).

La tendance ne semble cependant pas près de s'arrêter puisque le parlement examine actuellement un plan national pour le transport pour la période 2018-2029 dans lequel l'exécutif vise à rendre tous les voitures, bus et utilitaires légers zéro émission en 2025. Le texte prévoit aussi d'investir sur des autoroutes cyclables et de s'attaquer aux poids lourds et bateaux.


Illustration : © Norsk Elbilforening

Permalien :