Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

200 bornes de recharge déployées dans les Bouches-du-Rhône

Le Syndicat Mixte d’Energie du Département des Bouches-du-Rhône (SMED13) travaille à l’installation d’un maillage de bornes de recharge accessible au public sur son territoire. A terme, 200 bornes de recharge accélérée seront déployées d’ici la fin 2017.
200 bornes de recharge déployées dans les Bouches-du-Rhône

Le département des Bouches-du-Rhône va se doter d'un grand réseau de bornes de recharge. Coordonné par le Syndicat Mixte d'Energie du département, ce projet devrait permettre d'augmenter le nombre de véhicules électriques en circulation sur les routes ensoleillées !


400 points de charge pour 117 communes


Le programme prévoit de déployer 200 bornes sur 117 communes desservies, regroupant un total de 1 million d'habitants soit 55% de la population départementale. Chaque borne disposera de deux points de charge accélérée d'une puissance de 22 kW chacun. 80 bornes devraient être mises en fonction cette année, les 120 autres d'ici à la fin 2017.

Deux grandes villes ne sont pas concernées. En effet, Istres déploie son propre réseau de 56 points de recharge. Marseille, de son côté, ne fait pas partie du SMED13 et dispose de ses propres bornes de recharge.


Un projet subventionné par l'ADEME


Le coût total du programme est évalué à 2 millions d'euros, subventionné à 50 % par l'ADEME dans le cadre du Programmes des Investissements d'Avenir. Le solde et les coûts de fonctionnement sont à la charge des communes participantes.

Le projet est actuellement en cours de délibération et le choix des opérateurs, au travers d'appels d'offres, devrait être la prochaine étape du déploiement.

La tarification pour l'utilisateur n'a pas encore été définie mais il n'est pas prévu d'offrir la gratuité de la recharge. Le réseau sera accessible grâce à une carte d'accès délivrée par le syndicat mixte mais sera également disponible via un paiement à l'acte. Comme tous les projets financés par l'ADEME, le réseau sera ouvert et interopérable.

Les communes choisiront les lieux d'implantation, en fonction des activités sur leur territoire. Le SMED13 donnera des recommandations, en fonction de leur visibilité et de la proximité avec le réseau électrique existant. Toujours pour optimiser les coûts, l'autorité organisatrice de la distribution d'électricité souhaite simplifier le réseau au maximum. Par exemple, si des services connexes à la recharge venaient à être envisagés, ils ne seraient proposés que si la majorité des communes s'accordent à ce sujet.


Illustration : © Droits réservés

Permalien :