Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Renault surfe sur la vague électrique au Canada en lançant sa Twizy

Le Canada multiplie depuis ces derniers mois les signes encourageants pour le développement de la mobilité électrique. Rien de surprenant donc à ce que la Renault Twizy fasse son arrivée Outre-Atlantique. Son lancement en location longue durée s’accompagnera d’un vaste déploiement de 8 000 points de recharge par AZRA.
Renault surfe sur la vague électrique au Canada en lançant sa Twizy

Le Canada devient progressivement une terre propice à l'électrification des transports. Alors que les experts du monde entier sont attendus à Montreal en juin pour le 29ème symposium du véhicule électrique (EVS29), Renault lance ce mois-ci Twizy au Canada. C'est moins le signe d'un retour du constructeur français outre-Atlantique que la volonté de tester de nouveaux marchés pour son quadricycle électrique.

"Le véhicule électrique et Twizy en particulier, permet à Renault d'accélérer son développement international. Il permet aussi à Renault de participer au développement de nouvelles façons de vendre des voitures : c'est le cas de l'offre d'AZRA « tout en un », avec un rôle prépondérant du digital dans le modèle de vente", souligne Guillaume Berthier, directeur commercial véhicules électriques de Renault.

Le Twizy sera distribué par l'entreprise québécoise, AZRA, uniquement à la location au prix de 99 $ canadiens par mois, immatriculation et assurances incluses. Homologué depuis mars 2015, il pourra rouler jusqu'à 40 km/h et se rechargera grâce à son câble type 1. La gestion et l'entretien du parc de véhicules devraient être effectuées par Uni-Select, spécialisé sur la distribution de produits destinés au marché secondaire de l'automobile.

Il faudra en revanche patienter un peu pour pouvoir immatriculer son Twizy. En effet, un amendement au Code de sécurité routière doit être préalablement voté pour que les véhicules à basse vitesse soient autorisés à rouler sur les routes limitées à 50 km/h et moins.


8 000 points de recharge déployés sur 18 mois


Pour accompagner ce lancement, AZRA va investir 40 millions de dollars canadiens dans l'installation de 2 000 nouvelles bornes de recharge de 7 à 50 kW d'ici la mi-2017. Chacune d'entre elles pourra desservir jusqu'à 4 utilisateurs.

Elles seront installées gratuitement sur des terrains privés grâce à la réalisation de partenariats avec des propriétaires de bâtiments tertiaires ou de centres commerciaux. Une initiative qui atteste de l'environnement favorable au véhicule électrique au Canada.

Le Québec et l'Ontario proposent une subvention allant respectivement jusqu'à 8 000 et 10 000 $ canadiens, ainsi qu'une aide à l'installation de bornes de recharge pour les particuliers et les entreprises. La Belle Province avait même envisagé de contraindre les constructeurs automobiles à vendre de l'électrique afin d'atteindre son objectif de 100 000 véhicules électriques en circulation en 2020.


Illustration : © Droits réservés

Permalien :