Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Nissan recycle les batteries de ses véhicules électriques en batteries domestiques

De nombreux automobilistes se questionnent quant au recyclage de la batterie lors de la mise au rebut de la voiture. Pour pallier ce qui pourrait être un frein à la conversion vers un modèle électrique, Nissan vient de lancer sa propre unité de stockage domestique d’électricité, annoncée pendant la COP21. En partenariat avec l’énergéticien américain Eaton, le constructeur automobile souhaite proposer un nouveau moyen de gérer de manière intelligente sa consommation électrique.
Nissan recycle les batteries de ses véhicules électriques en batteries domestiques

Après Tesla et Daimler, Nissan est le nouveau constructeur à se lancer dans le domaine des accumulateurs d'énergie résidentiels. En s'alliant avec le numéro 1 du stockage d'énergie aux Etats-Unis, Nissan souhaite offrir une solution simple et abordable pour développer les technologies des smart grids.


La même batterie, de la voiture au domicile


La xStorage de Nissan est une unité de stockage et de gestion d'électricité domestique fabriquée à partir de batteries de Nissan LEAF usagées. Composée d'une douzaine de cellules de batteries d'une capacité énergétique supérieure à 70 %, correspondant à une durée de vie de 7 à 10 ans, l'accumulateur domestique offre une capacité de 3,5 à 6 kWh rechargeable en seulement deux heures.

Afin de faciliter et optimiser l'utilisation du produit, les ingénieurs de Eaton lui ont ajouté un onduleur, un système de refroidissement par air, un inverseur de 8 kW et un processeur de gestion des flux d'énergie. Ainsi, Nissan propose sa batterie domestique à 3 500 €, installation et garantie de 12 ans incluses. Le xStorage est aussi proposé avec des composants neufs, mais est dans ce cas plus cher : 5 000 à 5 580 € HT. Grâce à ce prix attractif, Nissan et Eaton espèrent vendre 100 000 unités au cours des cinq prochaines années.


Améliorer sa consommation d'électricité


La batterie domestique permet d'accumuler l'électricité produite par les panneaux photovoltaïques installés sur le toit du bâtiment où se trouve l'unité de stockage. Ainsi, ce système peut intéresser tous les propriétaires de maisons individuelles. Le système peut également se recharger durant les heures creuses, là où l'électricité est vendue à un tarif plus bas, pour réinjecter ensuite de l'énergie lorsque la demande est la plus forte. L'utilisateur peut programmer toutes ces fonctions simplement avec son smartphone.

Selon Eaton, le retour sur investissement peut se faire en cinq ans, en fonction du prix d'achat du kilowatt. L'acquisition d'un xStorage serait donc plus rentable pour les citoyens allemands ou anglais, là où le coût de l'électricité est plus élevé qu'en France. La version Home du xStorage à destination des particuliers peut d'ailleurs être commandée depuis le 30 novembre en Allemagne, en Norvège et aux Pays-Bas. La commercialisation du système est également prévue pour la France comme l'a annoncé Bernard Loire, Directeur Général de Nissan France, lors de l'inauguration du Nissan Electric Café à Paris le 15 décembre 2016 : il est possible de précommander le xStorage Home dès le 16 décembre à partir de 3 500 €.

L'équivalent à plus grande échelle pour les entreprises existe également : baptisée le « xStorage Building », cette solution intègre plusieurs batteries au lieu d'une seule. Nissan a ainsi annoncé début décembre 2016 l'installation de 280 packs batteries de LEAF aux Pays-Bas dans le Amsterdam Arena, un projet qui sera mené à bien dans le cadre de sa collaboration avec Eaton.


Un nouveau pas dans les smart grids


Nissan est un acteur majeur dans le développement des smart grids. Au Royaume-Uni, le constructeur s'est associé à l'énergéticien Enel pour déployer à grande échelle un réseau de véhicules connectés au réseau. Après avoir testé cette solution au Danemark, 100 voitures vont être mis en circulation pour être utilisés dans des flottes captives ou auprès de clients particuliers. Les utilisateurs auront le choix de revendre l'énergie stockée dans les batteries au réseau national ou bien la réutiliser. Selon les limites qu'ils auront fixées individuellement pour l'utilisation de l'énergie accumulée par leur véhicule, les 100 automobiles pourront offrir au réseau jusqu'à 500 kW.

Ce test va permettre de mieux cerner la contribution des voitures électriques pour l'optimisation des capacités énergétiques d'une ville, par exemple. Les volumes de stockage offerts permettent de renforcer la stabilité et de lisser la consommation du réseau électrique, tout en intégrant plus facilement les énergies renouvelables.

Nissan travaille également à son propre système vehicle to grid au sein de son nouveau siège social européen. Le bâtiment accueillera le plus important réseau intelligent au monde, avec plus de 64 batteries en seconde vie combinées à des panneaux photovoltaïques.

En développant ses gammes et en proposant plusieurs services interconnectés, Nissan entend bien augmenter ses ventes de véhicules électriques et de batteries domestiques. Aujourd'hui, la Nissan LEAF figure parmi les meilleures ventes à l'échelle mondiale et 2 222 unités ont été mises à la route en 2015, soit 10 % des immatriculations de véhicules électriques pour l'année.


Illustration : © droits réservés

Permalien :