Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Au tour de Lyon d’expérimenter les bus électriques

Le SYTRAL a donné le coup d’envoi ce lundi 27 juin de la phase de test de bus électriques sur deux lignes de l’agglomération lyonnaise pour en apprécier l’autonomie et le confort de conduite. Le syndicat mixte avait un peu plus tôt cette année rejeté la technologie hybride comme solution pour convertir sa flotte de 800 véhicules.
Au tour de Lyon d’expérimenter les bus électriques

La seconde autorité organisatrice des transports de France est bien décidée à ne pas jouer les seconds rôles, alors que de nombreuses villes expérimentent actuellement des lignes de bus électriques. A l'image de la RATP, le SYTRAL vient de lancer une phase d'essai de bus de sept constructeurs différents sur deux lignes, la 45 et la C7.

La particularité du dispositif réside en ce que les véhicules ne prendront aucun voyageur sur leur route. Le syndicat cherche à évaluer leur performance et l'adéquation entre l'autonomie annoncée et les besoins liés à la bonne exploitation du service.

Les constructeurs mettront en test un bus de 12 m pour une durée d'une semaine et seront répartis tout au long de l'année. Dietrich Carebus commencera par l'essai du bus Yutong dès cette semaine. Il sera suivi du Bluebus de Bolloré en septembre, de BYD en octobre, de Solaris et Ebusco en novembre, d'Irizar en décembre et enfin Heuliez Bus au début 2017.


La RATP comme exemple


Rappelons que le SYTRAL comme les autres AOT devra renouveler son parc de 800 bus d'ici 2025 avec des modèles à faibles émissions, en application de la loi sur la transition énergétique. Gilles Vesco, élu du SYTRAL en charge des nouvelles motorisations, a pu détailler dans un entretien relayé par LyonCapitale le calendrier de conversion du parc roulant : "L'idée est de sélectionner deux ou trois marques et d'acheter fin 2017, avec garantie de reprise, deux modèles de chacune de ces marques. Nous pourrons ainsi faire un test en 2018 avec passagers en conditions réelles d'exploitation pendant 6 mois à un an sur des lignes représentatives dont bien sûr la C6 du tube modes doux qui sera à terme équipée en priorité".

La prochaine commande importante de 200 bus est programmée pour 2019, ce qui permettrait d'inclure un modèle zéro émission en anticipation des obligations légales. En attendant, le SYTRAL s'appuiera sur les travaux engagés par la RATP : "L'intérêt de suivre de près la RATP c'est de bénéficier des enseignements de ses tests voire des développements réalisés pour elle sur les bus tout en profitant des baisses de prix permises par la production de masse. De la même manière, nous observerons les modalités de passation de son appel d'offres de 2017 avant de réaliser le nôtre pour le test passager", conclut Gilles Vesco.

A noter également que d'autres villes ont lancé leur programme de tests de bus électriques : Amiens avec le Bluebus et Montpellier avec l'Oreos 4x de PVI.


Illustration : © Droits réservés

Permalien :