Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Le Syndicat Départemental d’Energie de Loire-Atlantique va déployer 196 bornes de recharge

Les collectivités continuent d’investir dans les infrastructures de recharge pour voitures électriques. Dernier en date, le Syndicat Département d’Energie de Loire-Atlantique va mettre à la disposition des automobilistes plus de 190 bornes de recharge. Les travaux ont d'ores et déjà commencé avec l'installation de 5 bornes en septembre et l’intégralité du réseau sera ouverte à la fin 2017.
Le Syndicat Départemental d’Energie de Loire-Atlantique va déployer 196 bornes de recharge

Le nombre de voitures électriques en circulation augmente continuellement et les différents réseaux de recharge accessibles au public ne sont pas extérieurs à cela ! Afin d'atteindre l'objectif de multiplier par 10 le nombre de voitures rechargeables immatriculées dans le département, le Syndicat Département d'Energie de Loire-Atlantique vient de valider le plan de déploiement de son infrastructure de recharge.


196 bornes installées dans 146 communes


Dès septembre, le SYDELA a commencé à mettre en place son réseau de recharge Sydégo! et disposer 196 bornes sur les 146 communes lui ayant transféré leur compétence. D'ici à novembre 2016, 21 bornes DIVA produites par G2Mobility seront déployées à travers le territoire couvert par le syndicat. Le maillage sera ensuite complété en deux tranches de 60 bornes chacune, de novembre à avril puis jusqu'en décembre 2017.

Chaque borne installée disposera de deux points de charge tri-standard, pour être compatible avec toutes les automobiles rechargeables aujourd'hui en circulation.

Ce projet souhaite offrir un maillage équitable et une densité de bornes adaptée, afin de favoriser l'émergence des véhicules électriques dans le territoire avec un objectif de 20 000 voitures rechargeables en circulation d'ici 2020, contre à peine plus de 1 700 aujourd'hui. Ainsi, chaque commune dont la population est supérieure ou égale à 1 500 habitants se verra équipée d'une borne, et les villes de 5 à 10 000 habitants en disposeront de deux. Le réseau sera déployé dans les centres-villes, à proximité des nœuds routiers et le long des axes majeurs de circulation.

A l'échelle de la Loire-Atlantique, le kilométrage moyen est de 16 kilomètres par jour et deux déplacements sur trois se font en voiture. Avec une borne disposée tous les 20 kilomètres, l'ensemble des déplacements sera couvert grâce à ce réseau qui offrira un sentiment de réassurance et une autonomie suffisante aux conducteurs.


Un service ouvert à tous


Pour faciliter les déplacements des véhicules électriques, le réseau se veut facile à utiliser et ouvert, conformément aux obligations légales. Le syndicat distribuera ainsi gratuitement un badge d'accès aux automobilistes en faisant la demande, et une application mobile permettra de géolocaliser les points de recharge et connaître leur disponibilité en temps réel. Les usagers pourront également réserver un créneau de recharge directement depuis leur smartphone.



Le Syndicat Départemental d'Energie de Loire-Atlantique a fait le choix de proposer une tarification au temps de branchement, différenciée selon la puissance de la borne utilisée. Ainsi, l'utilisation d'une borne accélérée est facturée 3 € pour la première heure incompressible puis 0,05 €/minute, alors que la recharge rapide est facturée 3 € pour les 20 premières minutes puis 0,15 €/minute. Ces tarifs permettent d'assurer une rotation régulière des véhicules et améliorer la disponibilité du service pour tous les conducteurs.


Une infrastructure complémentaire à d'autres réseaux


En facilitant l'interopérabilité, le réseau Sydégo! se veut complémentaire des différents réseaux déployés à l'échelle de la région et du département.

Les agglomérations de Nantes et de Saint-Nazaire ne sont volontairement pas équipées des bornes du Syndicat Départemental d'Energie, puisqu'elles préfèrent déployer leurs propres stations de recharge. Le groupe Bolloré est également au travail pour déployer ses points de charge dans le cadre de son réseau national Bluelib. Enfin, le projet de smart grid SMILE des régions Bretagne et Pays de la Loire prévoit l'installation de 1 000 autres bornes de recharge.


Un projet cofinancé par l'ADEME


Cette infrastructure de recharge représente un investissement de 1 490 000 € pour le SYDELA, financé à hauteur de 681 000 € par l'ADEME dans le cadre du Programme des Investissements d'Avenir. Les communes ne financeront pour leur part ni l'installation ni le fonctionnement du réseau.



Illustrations : © droits réservés

Permalien :