Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Mois de juillet maussade pour le marché du véhicule électrique

Il n’y a pas eu ce mois-ci d’exception électrique sur les ventes d’automobiles neuves en France. Le marché recule de 10,8% en juillet 2016, ce qui s’explique en partie par un nombre de jours ouvrables moindre qu’en 2015. Le segment de l’utilitaire électrique tient en revanche le choc et progresse de 14,6%.
Mois de juillet maussade pour le marché du véhicule électrique

En juillet 2016, les immatriculations de véhicules électriques enregistrent pour la première fois depuis 2014 une baisse de 9,6% dans un contexte global de ralentissement des ventes d'automobiles neuves en France. Ces résultats n'entachent cependant pas la forte progression du marché sur l'année (41% pour 16 556 immatriculations), mais montrent bien que des freins sont encore à lever pour massifier l'adoption du véhicule électrique.


Le segment du véhicule électrique particulier en retrait


La baisse du marché de l'électrique se traduit sur le segment des véhicules particuliers. Celui-ci recule de 18% sur ce début de deuxième semestre, en totalisant 1 065 immatriculations contre 1 299 en juillet 2015. Avec 0,8% de part de marché, il performe moins bien que sur l'année où l'on observe une moyenne de 1,08%.

Premiers touchés par la baisse de juillet, Renault et Nissan se maintiennent toutefois au sommet du segment. ZOE conserve ainsi, malgré 30% de moins qu'en juillet 2015, sa première place avec 488 nouvelles mises à la route, devant la LEAF (-40% pour 155 immatriculations).

Les résultats sont en revanche positifs pour BMW et Citroën qui cumulent chacun 84 livraisons de leurs modèles i3 (+9%), toutes versions confondues, et e-Méhari. Kia se distingue également avec la plus forte progression du mois avec +85% pour son modèle Soul EV (59 immatriculations).

Depuis le 1er janvier, 13 403 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés contre 9 331 en 2015 sur la même période, soit une progression de 44%.Gageons que l'arrivée prochaine de nouveaux modèles comme la Hyundai Ioniq et la perspective du mondial devraient permettre au marché de trouver un second souffle, après un excellent début d'année.


L'utilitaire électrique tient la route


La bonne progression du segment des utilitaires électriques (+14,6%) permet au marché de retrouver des couleurs. 423 immatriculations ont été enregistrées contre 369 en juillet 2015.

Le Renault Kangoo ZE occupe une fois de plus le haut du classement avec 190 mises à la route mais perd 13% par rapport à l'année dernière.

Fort des 76 immatriculations de son modèle Pulse4 (+230%), Ligier surfe sur le succès des mois précédents et se classe à la deuxième position. Goupil boucle le top 3 avec 41 livraisons de son modèle G3 (8%).

3 153 utilitaires électriques ont été immatriculés depuis le début de l'année année contre 2 400 en 2015, marquant ainsi une nette progression de 31%.


Copy: Baromètre jullet 2016
Create your own infographics


Illustration : © Kia
Graphique : © Avere-France / AAA data

Permalien :