Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

La voiture hydrogène de Toyota débarque enfin en France !

500 km, c’est l’autonomie de la Toyota Mirai, véhicule électrique à pile à combustible qui vient de faire son entrée sur le territoire français. Air Liquide, leader mondial dans le secteur des gaz industriels et figure de proue de l'hydrogène, est l’heureux bénéficiaire de cette première livraison qui a eu lieu le 8 septembre dernier.
La voiture hydrogène de Toyota débarque enfin en France !

Toyota est le premier constructeur automobile de grandes séries à développer un modèle de berline électrique utilisant l'hydrogène pour carburant, la rendant totalement "propre" à l'usage. Ce véhicule ne rejette en effet qu'un peu de vapeur d'eau dans son sillage. Sa technologie hydrogène permet à l'utilisateur d'avoir non seulement une autonomie comparable à un plein d'essence (500km) pour une durée de ravitaillement similaire (environ 4 minutes).


Un véhicule déjà présent sur les marchés étrangers


Commercialisée au Japon depuis le 15 décembre 2014, elle a depuis intégré les marchés automobiles des pays disposant d'un réseau de stations de distribution d'hydrogène à l'automne 2015 (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Danemark).

Cela n'était pas encore possible en France faute d'un nombre suffisant de stations de de distribution d'hydrogène. Elles ne sont aujourd'hui que cinq à avoir été construites dans l'Hexagone.


Un bénéficiaire engagé pour la mobilité hydrogène


En attendant la commercialisation de la Mirai en France en 2017, Toyota peut d'ores et déjà compter sur l'intérêt des entreprises pour leur flotte captive, à commencer par le géant du secteur, Air Liquide.

Aux dires du président de Toyota France, Pascal Ruch : "C'est un signe fort qu'Air Liquide soit le premier client de la Mirai en France. Toyota a en effet la volonté de promouvoir la mobilité hydrogène en s'associant avec quelques partenaires en France qui partagent également cette ambition."

L'objectif de la firme française est en effet de développer des stations de recharge en hydrogène à l'échelle nationale. La livraison du véhicule a d'ailleurs eu lieu dans la première station d'hydrogène parisienne, implantée il y a un an par Air Liquide au niveau du pont de l'Alma. L'entreprise a déjà installé 75 stations de recharge dans le monde et une dizaine sont actuellement en cours de construction. En intégrant des véhicules à hydrogène au sein de sa flotte captive, elle souhaite prouver par l'usage que cette technologie est sécurisée et performante.


L'hydrogène soutenue par les pouvoirs publics


Cette acquisition s'intègre dans la tendance au développement de la mobilité hydrogène en France, soutenue par le gouvernement français. En effet l'hydrogène étant neutre en émission de gaz à effet de serre, il représente avec la batterie lithium-ion une alternative au moteur diesel afin de favoriser la transition énergétique.

L'ADEME avait notamment rendu un avis positif sur la technologie hydrogène à l'occasion du Salon HyVolution à Paris les 4 et 5 février 2016.

Dans cette optique, le Ministère de l'écologie a formulé en mai dernier un appel à projet pour le développement de "Territoires Hydrogène" afin d'encourager l'innovation et le développement de solutions hydrogène dans les territoires.



Illustration : © Toyota

Permalien :