Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Un service d’autopartage électrique vient d’ouvrir dans la Vallée de Chevreuse !

La Communauté des communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) a inauguré le 8 octobre 2016 un réseau de 16 stations d’écomobilité sociale et partagée. Les 16 véhicules électriques à la disposition des 26 000 habitants sont répartis dans 10 communes.
Un service d’autopartage électrique vient d’ouvrir dans la Vallée de Chevreuse !

Ce service est déployé par Clem' (ex-MOPeasy), un opérateur français d'éco-mobilité partagée. Lauréat du Grand prix de la Transition énergétique 2016, ses services sont proposés aux entreprises, aux collectivités et aux acteurs de l'habitat.

Ce nouveau réseau a été inauguré le 8 octobre par Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France, Joëlle Colosio, Directrice Régionale de l'ADEME, et Serge Morvan, Préfet des Yvelines.


Une offre visant à faciliter l'écomobilité sur le territoire


Parmi les véhicules électriques proposés on compte 15 citadines Renault ZOE et le modèle E-NV200 de Nissan, modulable en 7 places ou petits chargements. Les 16 stations sont réparties sur les 10 communes de la CCHVC dont les trois plus grandes en bénéficient de 3.

Pour réserver un véhicule, il suffit au choix de :

  • se connecter sur la plate-forme cchvc.clem.mobi
  • se rendre à une borne
  • se connecter à la nouvelle application mobile de Clem' (disponible sur les stores Apple et Androïd)

S'agissant des tarifs, les utilisateurs du service devront payer 7 € la première heure puis le tarif est progressivement dégressif pour atteindre 1 € pour la 7e heure réservée. Sur 24 heures, le tarif horaire revient à 1,87€. 4€ de frais de facturation mensuels seront également dus, uniquement si le service est utilisé une fois ou plus dans le mois.



Un service solidaire : « Soli-Drive »


L'objectif de la collectivité est de compléter les services de mobilité existants puisque le territoire n'est pas entièrement desservi par les transports en commun : seules quelques lignes de bus assurent la desserte intercommunale et la liaison avec les territoires limitrophes et une station de RER B à Saint-Rémy-lès-Chevreuse le relie à Paris. Les habitants restent donc très dépendants de la voiture dans cet environnement rural aux habitations dispersés.

Aussi pour favoriser l'accès à la mobilité pour tous, le nouveau réseau proposera un service « Soli-Drive » permettant à toute personne n'ayant pas accès à la mobilité - mineur, sans permis ou ne pouvant ou ne voulant plus conduire - d'être mise en relation avec un conducteur bénévole de son voisinage qui pourra assurer son déplacement. Ce service favorisera ainsi la création de lien social entre les habitants.


Ce service d'autopartage est en expérimentation pour deux ans, à l'issue desquels il pourra être reconduit selon son utilisation par les usagers.


Images : © tous droits réservés.

Permalien :