Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Le SIEIL ouvre son réseau de recharge aux abonnés d’autres opérateurs de mobilité en itinérance

Le Syndicat intercommunal d’énergie d’Indre-et-Loire a signé le 19 janvier dernier de nouvelles conventions d’interopérabilité avec plusieurs opérateurs de mobilité pour ouvrir l’accès de son réseau de recharge à leurs abonnés. Une façon positive de mettre en œuvre le décret du 12 janvier 2017 sur les infrastructures de recharge !
Le SIEIL ouvre son réseau de recharge aux abonnés d’autres opérateurs de mobilité en itinérance

Alors que le décret du 12 janvier 2017 sur les infrastructures de recharge impose aux collectivités d'ouvrir leur réseau public à tout opérateur de mobilité qui en fait la demande, le Syndicat intercommunal d'énergie d'Indre-et-Loire montre l'exemple en signant de nouvelles conventions d'interopérabilité.

Le SIEIL a ainsi contractualisé avec la plateforme allemande Hubject, afin que ses bornes rejoignent le réseau Intercharge auquel appartient l'opérateur du service, le finlandais Virta. Tous les partenaires d'Hubject peuvent alors décider via la plateforme de se rendre interopérables en itinérance entrante comme sortante avec le réseau du SIEIL.

D'autres accords similaires ont été passés avec les sociétés Freshmile et Easytrip. Le réseau sera donc accessible à tout utilisateur muni de son Kiwhi Pass.

"Les collectivités doivent garder la main pour que le client final puisse être servi n'importe où, quels que soient la marque de la voiture et le moyen de paiement", explique Jean-Luc Dupont, président du SIEIL et vice-président de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) pour les véhicules propres.

En fin d'année dernière, le SIEIL figurait également parmi les sept réseaux de bornes de recharge à contractualiser avec Renault pendant le Mondial de l'Automobile, pour que les détenteurs du nouveau ZE Pass, développé par Bosch, puissent recharger leur véhicule électrique en itinérance par l'intermédiaire de la plateforme GIREVE.

L'ouverture du réseau du SIEIL aux abonnés d'autres opérateurs s'inscrit dans une position gagnant-gagnant, puisqu'elle permet, du côté de l'aménageur, de maximiser l'attractivité de l'infrastructure déployée et, côté utilisateurs, de faciliter l'utilisation du service. L'Indre-et-Loire fait déjà partie des fers de lance de l'électromobilité en France avec 971 immatriculations enregistrées depuis 2010 et une part de marché en 2016 supérieure à la moyenne nationale.


Des tarifs attractifs pour les utilisateurs


Le SIEIL a équipé l'Indre-et-Loire de plus de 275 points de recharge publics, dont deux stations en recharge rapide. Il a confié à la société anonyme d'économie mixte locale EneRSIEIL la gestion de son réseau. C'est l'opérateur finlandais Virta qui a été retenu pour l'exploitation.

Un badge ou une application mobile permettent de régler l'utilisation des bornes, qui sont accessibles, après un abonnement mensuel de 2 €, au prix d'1 € de l'heure en journée et à partir de 19h jusqu'à 7h à 0,20 €. Pour les bornes de recharge rapide, il faut compter 0,35 € par kWh distribué. L'utilisateur devra toutefois préalablement créditer son compte.

Le SIEIL respecte également bien les obligations contenues dans le décret, puisqu'il a établi un tarif pour la transaction à l'acte qui s'élève à un surplus de 30% par rapport au prix que paierait un abonné. Le tarif d'accès au réseau en itinérance n'a cependant pas été communiqué. Plus d'informations sur http://virtaev.fr/



Illustration : © ChargeMap

Permalien :