Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Autolib’ revoit ses tarifs à la hausse pour la recharge des véhicules électriques tiers

Alors que le système d’autopartage francilien est en proie à des difficultés pour trouver sa rentabilité financière, Autolib’ augmente ses prix pour la recharge des véhicules électriques tiers. Un audit est également attendu pour déterminer des mesures propres à améliorer le modèle économique du service.
Autolib’ revoit ses tarifs à la hausse pour la recharge des véhicules électriques tiers

Le célèbre système d'autopartage peine à trouver son modèle économique plus de cinq ans après sa naissance. Confronté à un ralentissement de sa durée d'utilisation, Autolib' compte pourtant moult succès à son actif : 5 millions de locations en 2016 (+11% par rapport à 2015), 100 000 abonnés annuels, une couverture territoriale étendue à 100 villes…

Reste que Bolloré anticipe un déficit potentiel à l'issue de la fin de l'exploitation du service prévue pour 2023 de 179 millions d'euros. Or, dans le contrat qui a été signé entre les parties, le montant des parts assumé par le délégataire est plafonné à 60 millions… A la collectivité donc de prendre en charge les 119 restants.

Les élus des communes engagées dans le service prennent la mesure du défi qui est à relever pour redresser les comptes. L'exécutif parisien a, lors du Conseil de Paris, rappelé par la voix de l'adjoint aux transports, Christophe Najdovski, "qu'il n'est pas envisageable que [le déficit] soit compensé par les villes, et donc par les contribuables".

C'est pourquoi le syndicat Autolib' Métropole a choisi de lancer un audit pour "analyser finement la gestion du service et ses coûts réels". Attendues pour le mois de mars, les conclusions seront assorties de "préconisations en vue d'un retour à l'équilibre d'ici 2023, aux fins de préserver ce service public pionnier et unique au monde par son ampleur, auxquels les usagers sont très attachés". L'audit sera complété par une étude indépendante.

Un peu plus tôt dans l'année, le syndicat avait appelé à faire preuve de "patience" sur le chemin de la rentabilité, au vu du caractère inédit et innovant du service.


Plus cher pour recharger son véhicule électrique personnel


C'est dans ce contexte contraint que le service a décidé d'augmenter ses tarifs sur la partie recharge tiers depuis le 1er février. Si l'abonnement reste toujours à 15 €, la recharge en journée passe de 1 à 3 € au-delà de la première heure et, la nuit, est désormais plafonnée à 6 € au lieu de 4 €.

Il faudra également payer 1 € pour réserver la place. Autolib' envisage par ailleurs d'instaurer un délai de carence entre deux réservations successives sur la même place de stationnement.

Cette nouvelle politique tarifaire vient donc sanctionner ceux qui se servent d'Autolib' comme d'un moyen de stationnement, et devrait donc entraîner un report vers Belib' dont la première heure de charge est elle aussi à 1 €, mais pour une puissance délivrée de 22 kW contre 3 côté Autolib'.

Par ce biais, le service espère améliorer la disponibilité des places destinées aux Autolib'. Attention toutefois à ne pas venir freiner le mouvement généralisé de conversion des véhicules à l'électrique, personnels comme professionnels, alors que, dans le périmètre de la capitale, les solutions de recharge privative se font rare et la lutte contre la pollution urge.



Illustration : © Avere-France

Permalien :