Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Du neuf sur Bluelib’ : Bolloré signe avec la métropole de Lille pour 167 bornes de recharge

Après plusieurs mois de silence, le déploiement du projet Bluelib’ de Bolloré est sur les rails ! Il commencera à Lille où l’industriel s’est engagé à installer sur le territoire de la métropole 167 bornes de recharge normale. Un signal positif donc, même s'il faut attendre l'appréciation de l'Etat sur la dimension nationale du projet dans sa globalité.
Du neuf sur Bluelib’ : Bolloré signe avec la métropole de Lille pour 167 bornes de recharge

Plus de deux ans après son annonce, le projet Bluelib' va enfin se concrétiser. Le groupe Bolloré vient d'annoncer la signature d'une convention avec la Métropole européenne de Lille pour la mise en place de 167 bornes à 7 kW sur son territoire. Chacune d'entre elle permettra de desservir deux points de recharge.

Un travail de concertation sera engagé avec les municipalités afin de garantir une cohérence avec les autres déploiements. L'industriel prendra à sa charge les frais d'installation, tandis que les collectivités pourraient l'exonérer du paiement de la redevance d'occupation du domaine public. Bolloré opérera également le service qui assurera la localisation, la réservation du point de recharge et une assistance 24/7.


La dimension nationale du projet Bluelib' impactée ?


Cette première convention signée s'inscrit en plein dans les dernières déclarations du groupe parues dans les Echos en décembre dernier. Bolloré était alors revenu sur son ambition initiale de couvrir équitablement le territoire pour se concentrer sur les villes de plus de 100 000 habitants.

Celui qui s'était engagé sur l'installation de 8 000 points de recharge avant la fin 2016 et 16 000 en 2019 a ainsi pris le risque de perdre sa qualité d'opérateur d'un projet de dimension nationale. La loi du 4 août 2014, qui en est à l'origine, dispose en effet que les projets doivent concerner au moins deux régions et assurer "un aménagement équilibré des territoires concernés". L'ambition du législateur était que la France ne souffre d'aucune zone blanche notamment en milieu rural…

Alors quel statut pour le projet Bluelib' de Bolloré ? Il faut attendre les réponses des ministères de l'Environnement et de l'Economie qui ne se sont pas encore prononcés sur la question.


Illustration : © Bluesolutions

Permalien :