Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Salon de Shanghai : la Chine au cœur de la stratégie des constructeurs auto sur l’électrique

Avec son projet d’imposer aux constructeurs la production d’un quota de véhicules à énergie nouvelle, la Chine force l’industrie automobile à se verdir. De nombreuses marques étrangères ont ainsi choisi le salon de Shanghai pour dévoiler leurs nouveaux modèles rechargeables. Le point sur les dernières annonces.
Salon de Shanghai : la Chine au cœur de la stratégie des constructeurs auto sur l’électrique

Le salon de Shanghai a revêtu cette année une importance particulière pour les fleurons de l'industrie automobile. Et pour cause, la Chine s'annonce plus que jamais comme un immense marché pour le véhicule électrique. Elle a enregistré l'année dernière près de 500 000 immatriculations de véhicules rechargeables et une récente étude prévoit que les ventes atteignent même le seuil des 4 millions de véhicules en 2020. Résolu à s'attaquer au problème de la pollution, le gouvernement chinois a mis en place un système alliant le bâton à la carotte.

La Chine a lancé depuis plusieurs années un généreux dispositif d'aide uniquement réservé aux véhicules produits avec un partenaire chinois. Le succès de la mesure a été contrasté puisqu'il a favorisé l'émergence de sociétés opportunistes dont la fiabilité des véhicules n'était pas garantie. Dès lors, le gouvernement a baissé de 20% le montant des subventions et souhaite désormais obliger les constructeurs, via un système de quotas, à produire au moins 8% de modèles « à énergie nouvelle » dès 2018.

Certains constructeurs à l'image de General Motors ont déjà anticipé en annonçant la sortie de dix modèles à faibles émissions pour 2020. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant que le salon de Shanghai ait arboré pour cette édition 2017 une coloration électrique. Le point sur les principales annonces du côté des industriels étrangers.



Volkswagen ID Crozz

Le groupe allemand s'est engagé à respecter son futur quota via sa propre production, c'est-à-dire sans acheter des crédits à d'autres constructeurs. Volkswagen a donc présenté à Shanghai un nouveau concept car électrique de sa gamme ID, l'ID Crozz, basé sur sa dernière plateforme modulaire électrique (MEB). Il préfigure ce qui devrait être le futur crossever zéro émission dont la mise en production est prévue pour 2020.

Le véhicule cumule 225 kW de puissance grâce à deux moteurs électriques et disposera de 500 km d'autonomie pour une vitesse maximale de 180 km/h. Sa batterie lithium-ion de 83 kWh autorise par ailleurs une recharge rapide à 150 kW de puissance. Volkswagen prévoit qu'une fonctionnalité pourrait être ajoutée dès 2025 pour le rendre entièrement autonome.




Skoda Vision E

Autre marque appartenant au groupe Volkswagen, Skoda a dévoilé à Shanghai son premier concept car électrique, le Vision E. Toujours basée sur la plateforme MEB, la voiture reprend les mêmes caractéristiques que le ID Crozz.

Le fabricant tchèque lancera toutefois en priorité une déclinaison électrique de sa Citigo à l'horizon 2018-2019. Le petite citadine s'appuiera sur son aînée, la Volkswagen e-up !, en proposant (peut-être un peu tard ?) une batterie de 18,7 kWh - soit 180 km d'autonomie - et une puissance maximale de 82 ch.



Audi e-tron Sportback

Alors que le premier modèle électrique de la marque allemande, le e-tron Quattro, sera distribué au cours du premier semestre 2018, Audi envisage déjà la suite.

C'est sans surprise sur le terrain du SUV qu'elle se place et laisse entrevoir des performances alléchantes : triple motorisation, batterie lithium-ion de 95 kWh, 370 kW de puissance, une vitesse maximale culminant à 210 km/h… La version de série devrait être commercialisée pour 2019.



MG E-Motion

La marque britannique roulant désormais aux couleurs chinoises a présenté à Shanghai un concept car électrique baptisé E-Motion. Peu de détails techniques ont filtré de sa présentation, si ce n'est qu'il est capable d'atteindre les 100 km/h en 4 secondes et de rouler sur 500 km.


Volvo

C'était l'une des grosses annonces du salon : le Suédois Volvo, racheté par le Chinois Geely, a choisi justement l'Empire du Milieu pour produire son premier véhicule 100% électrique dont la sortie est fixée à 2019. Il reposera sur son architecture modulaire CMA, destinée à une gamme de voitures compactes. Volvo a pour ambition de vendre 1 million de véhicules électrifiés (électriques et hybrides) d'ici 2025.


Citroën C5 Aircross

Après la présentation de la DS 7 Crossback E-Tense à Genève, PSA récidive sur l'hybride rechargeable. La marque aux chevrons a dévoilé à Shanghai son premier modèle plug-in, lui aussi sur le segment des SUV, qui devrait reprendre les caractéristiques de sa grande sœur (deux moteurs électriques de 80 kW chacun, autonomie de 60 km en mode 100% électrique…). Produit en Chine dans l'usine à Chengdu, le C5 Aircross sera dès octobre 2017. Il arrivera ensuite en 2019 en Europe où il sera assemblé à Rennes.


Illustrations : © Droits réservés

Permalien :