Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Île-de-France Mobilités va lancer un service de location de 20 000 vélos électriques

Ce mercredi, l’ex-STIF récemment rebaptisé Île-de-France Mobilités a annoncé le déploiement de 20 000 vélos à assistance électrique sur toute la région-capitale dans les deux prochaines années. Soutenu par les élus, ce service de location longue durée sera accessible pour une quarantaine d’euros mensuels et se donnera pour objectif de convertir les Franciliens au deux-roues propre.
Île-de-France Mobilités va lancer un service de location de 20 000 vélos électriques


Peu encombrant sur la route, non polluant, bon moyen pour faire de l'activité physique… Le vélo connaît ces dernières années un vrai retour en grâce dans le cœur de citadins convertis depuis plusieurs décennies à la voiture.

En dépit de ce regain d'intérêt, ces derniers ont parfois du mal à renoncer à leur bon vieux diesel pour faire les quelques kilomètres qui séparent leur domicile de leur lieu de travail… et ils ont souvent de bonnes excuses : absence de zones de circulation sécurisées, manque de place pour stocker un vélo chez soi, risque d'arriver en sueur au travail.

Seules capables de faire tomber ces barrières, les politiques locales favorables au vélo se multiplient en France, et c'est désormais au tour de la région-capitale de se laisser tenter par ce dernier… en version électrique !


20 000 bicyclettes électriques d'ici à 2019 en Région Île-de-France


Emboîtant le pas aux villes de Grenoble et Strasbourg, la Région Île-de-France a annoncé ce mercredi qu'elle mettrait en place dans les deux prochaines années sa toute première offre de location de vélos électriques. Une délégation de service public lancée par Île-de-France Mobilités – nouveau nom du Syndicat des Transports d'Île-de-France – désignera prochainement l'entreprise qui sera en charge de la gestion du service.

D'ici à 2019, ce dernier devrait donner accès à 20 000 bicyclettes réparties sur l'ensemble du territoire francilien, et ce moyennant un abonnement mensuel d'une quarantaine d'euros. Afin d'encourager l'usage du vélo sur les trajets domicile-travail, les entreprises pourraient être incitées à prendre en charge 50% des frais, mesure déjà effective pour le passe Navigo, qui donne accès aux transports en commun de la Région et depuis quelques semaines au service d'autopartage Autolib'.

Pour assurer le lancement du dispositif, des tarifs attractifs pourraient également être proposés aux étudiants, aux bas revenus ainsi qu'aux personnes âgées. Des travaux d'aménagement permettront par ailleurs de faciliter la location des deux-roues : des emplacements de stationnement dédiés seront créés dans les gares, autour desquelles la création de pistes cyclables sera financée dans un rayon de 300 m.


Un nouveau service qui suscite l'espoir des élus


Fortement soutenu par des élus régionaux de tous bords, ce service se donne non seulement pour mission de permettre à la population de se familiariser avec la pratique du vélo sur des trajets longs, mais aussi de lui éviter de subir les inconvénients de la possession d'un modèle électrique coûteux à l'achat – en moyenne 1 500 € sans subvention – et encombrant.

Stéphane Beaudet, vice-président du Conseil régional et d'Île-de-France Mobilités, souligne qu'il sera possible de "louer un vélo pour six mois", ce dont il est convaincu de l'utilité dans "une région qui n'est pas toujours très plate" ; Jacques Baudrier, conseiller de Paris, prédit quant à lui "un grand succès" de l'offre.

Engagé dans des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et contraint à l'action face à la congestion quotidienne des routes de l'agglomération parisienne, l'exécutif régional compte beaucoup sur son futur système de location longue durée pour tripler la part des déplacements à bicyclette, estimée à seulement 2 % à l'heure actuelle.


Illustration : © Le Parisien

Permalien :