Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Nantes Métropole commande 20 bus électriques bi-articulés Hess pour la ligne 4 du Busway

Pour renouveler la flotte de la très fréquentée ligne 4 du Busway de la sixième ville de France, Nantes Métropole vient de commander 20 bus de 24m bi-articulés 100% électriques au constructeur suisse Hess. Pour pouvoir assurer un très haut niveau de service, la commande nantaise sera dotée de la recharge très rapide en station-flash, une première nationale.
Nantes Métropole commande 20 bus électriques bi-articulés Hess pour la ligne 4 du Busway

Du nouveau dans les transports en commun de la région nantaise : la Métropole a annoncé le lancement de plusieurs chantiers sur la ligne 4 du Busway. Ce service de transport en commun, qui parcourt 7 km du nord au sud de la Cité des Ducs, est actuellement victime de son succès : en dix ans, sa fréquentation a doublé pour atteindre près de 40 000 voyageurs quotidiens alors que les prévisions ne tablaient sur 25 000 à 30 000 passagers au maximum.

Soucieuse de "maintenir la qualité de service […], accompagner l'accroissement de son usage, anticiper les besoins de demain et accélérer la transition énergétique", la Présidente de Nantes Métropole Johanna Rolland a récemment fait plusieurs annonces : prolongement de la ligne, réalisation d'un parc-relais au futur terminus… et mise en circulation d'un nouveau matériel roulant électrique.


20 nouveaux bus électriques Hess de 24m livrés entre 2018 et 2019


C'est le constructeur suisse Hess qui a été choisi pour construire 20 nouveaux bus électriques bi-articulés de 24m (contre 18m pour les bus thermiques actuellement en service). Baptisés e-Busways, ils intègreront progressivement la flotte entre septembre 2018 et septembre 2019.

Dans son communiqué, Hess promet pour ses nouveaux bus XXL une capacité de 150 personnes "grâce à la masse limitée de la batterie et une exploitation exigeante". C'est 35% de plus que pour un bus de 18m, le tout pour une maniabilité identique grâce à la présence de deux essieux directeurs. En revanche, un absent permettra aux usagers de la ligne de gagner en confort de voyage : le bruit.


La possibilité de biberonner en route, une première nationale


Première en France, Hess dotera la commande nantaise du système de recharge ultra-rapide TOSA et actuellement en cours de test à Genève. L'ajout de cette technologie résulte d'un partenariat avec la société ABB, qui fournit également les batteries ainsi que la chaîne de traction électrique.

Afin que la flotte puisse tenir l'importante cadence imposée par la fréquentation croissante de la ligne, il sera non seulement possible de recharger les batteries aux terminaux, mais également tout au long du parcours grâce à des stations-flash.

Au total, le coût du projet s'élève à plus de 43 millions €, en partie pris en charge par le Programme d'Investissements d'Avenir de l'État. La Métropole pourra également compter sur une subvention européenne attribuée dans le cadre du programme de recherche et d'innovation "Horizon 2020". Pour accueillir les nouveaux e-Busways, un centre technique d'exploitation sortira prochainement de terre à Vertou.



Illustration : © Droits réservés

Permalien :