Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Angleterre : un projet de loi dédié aux bornes de recharge

De l'installation de bornes rapides sur les aires autoroutes à la normalisation des bornes, en passant par la promotion de la charge intelligente, le projet de loi « Automated and Electric Vehicles Bill » actuellement discuté au Parlement britannique entend faciliter et accélérer l'adoption du véhicule électrique.
Angleterre : un projet de loi dédié aux bornes de recharge

Alors que le Royaume-Uni compte aujourd'hui environ 11 500 points de charge en activité, le projet de loi « Automated and Electric Vehicles Bill » vise notamment à imposer aux exploitants d'aires d'autoroutes et aux fournisseurs de carburants le déploiement d'un nombre minimal de points de charge. Si les objectifs quantitatifs et le calendrier ne sont pas précisés dans le projet de loi, les zones seraient définies en fonction de l'espace disponible et du chiffre d'affaires des entités concernées.

Soucis de raccordement au réseau, infrastructures proches déjà installées… les zones où il ne serait pas possible ou « raisonnable » de déployer l'infrastructure seraient exemptées.

Normalisation et recharge intelligente

Au-delà de l'obligation d'équipements imposée aux exploitants, le projet de loi britannique aborde deux autres sujets importants. Le premier concerne la mise en place d'une normalisation sur les points de charge. Types de prises, modes de paiement, interopérabilité etc… le département britannique des transports pourra imposer aux opérateurs un cahier des charges commun à respecter. Objectif : permettre à tous types de véhicules de pouvoir se charger sans avoir à souscrire à un abonnement.

Le gouvernement souhaite également « normaliser » les informations communiquées sur les points de charge. Emplacement de la borne, heures de fonctionnement, options de charge, méthodes de paiement, état de fonctionnement… font partie des critères cités par le gouvernement.

Le dernier point évoqué par le projet de loi porte sur la charge dite « intelligente » avec la mise en place d'outils statistiques destinés à mieux mesurer l'impact de la charge des véhicules électriques avec les gestionnaires de réseaux. Il prévoit également d'étudier les opportunités liées à l'utilisation des batteries embarquées à bord des voitures électriques comme solution de stockage « tampon » capable de soutenir le réseau en cas de pics de consommation.

En savoir plus : la page consacrée au projet de loi « Automated and Electric Vehicles Bill » sur le site du Parlement britannique.


Permalien :