Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Les voitures électriques et hybrides pour la première fois en tête des intentions d'achat des Français

Un sondage réalisé par l'institut Harris Interactive pour Auto Moto révèle des intentions d'achat élevées pour les véhicules hybrides et électriques. L'acquisition d'un véhicule électrique reste majoritairement conditionnée par son autonomie, l'accessibilité aux bornes de recharge, le temps de charge…et surtout son prix.
Les voitures électriques et hybrides pour la première fois en tête des intentions d'achat des Français

Réalisé en ligne du 21 au 31 août 2017 par l'Institut Harris Interactive pour le magazine Auto Moto, un sondage* a interrogé les Français sur leur perception de la « voiture de demain ».

Il en ressort que la voiture électrique séduit dorénavant près d'un Français sur deux. Ils sont 48% à envisager le tout électrique dans le cadre d'un futur achat, devant la motorisation diesel dont la cote a tendance à s'effriter (45%).
Avec 72% des intentions d'achat, c'est l'hybride, une motorisation moins éloignée des véhicules conventionnels, qui prend la tête juste devant l'essence (71%).


intentions achat VE France


Il apparaît donc que les Français se montrent assez friands de nouvelles motorisations et d'innovations. Ils sont 69% à souhaiter acheter une voiture intégrant ce qui se fait de plus moderne en matière de technologie, et une majorité d'entre eux (61%) s'intéresse en premier lieu aux nouvelles motorisations.

Reste qu'au moment de l'achat, le prix est le critère le plus important (58%). Ils sont tout de même 7 Français sur 10 à se déclarer prêts à payer plus pour une voiture respectueuse de l'environnement.

Autre évolution des mœurs automobiles, les conducteurs privilégient désormais la fonction à l'esthétisme.


Un marché électrique prometteur… mais encore quelques freins

D'après ce sondage, si l'intention existe bel et bien, l'achat d'un véhicule électrique est plutôt envisagé à moyen terme par les Français, à l'horizon 2025.

Plusieurs freins semblent jouer contre une conversion plus rapide: une méconnaissance du marché, une offre jugée encore insuffisante et pas assez satisfaisante sur plusieurs points.

Ils sont encore 41% des sondés à ne pouvoir citer spontanément un modèle ou une marque de voiture électrique et moins d' 1 Français sur 5 a déjà eu l'occasion d'en tester une, en tant que conducteur ou passager.

A cette méconnaissance, s'ajoute le sentiment que l'offre de VE est insuffisante pour 31% des sondés et qu'elle ne répond pas aux besoins actuels, nécessaires pour déclencher l'achat (pour 36% d'entre eux).

Ce passage à l'acte est notamment conditionné par trois critères très importants pour les automobilistes : l'autonomie (pour 95% des sondés), l'accessibilité aux bornes de recharge (94%) et le temps de charge (93%).
Des résultats qui se rapprochent du baromètre Avere-France Mobivia Groupe réalisé fin 2016 par l'institut IPSOS sur les Français et la mobilité électrique.

Pour 92% des personnes interrogées, la baisse du prix et les aides à l'achat jouent aussi un rôle déterminant dans l'acquisition d'un VE.

Et dans ces différents domaines, les attentes sont encore assez éloignées de la réalité.



Selon cette étude, la voiture électrique idéale pour les Français devrait en effet coûter 14 000 euros, être dotée d'une autonomie de 587 kilomètres et pouvoir se recharger en trois heures. Des performances qui se rapprochent plus d'une Tesla Model S que des petites citadines électriques d'entrée de gamme à 15 000 euros.

Ce sondage démontre donc une appétence forte et croissante des Français pour l'électrique. Il souligne également la nécessité de renforcer la pédagogie autour des nouvelles motorisations et des véritables besoins de mobilité, tout en maintenant impérativement les aides à l'achat afin que le boom du marché du véhicule électrique rencontre son public.

* sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1002 Français possesseurs du permis de conduire, âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française. Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle de l'interviewé(e).

En savoir plus :

L'enquête Harris Interactive pour Auto Moto : "Electriques, hybrides : les Français prêts à franchir le pas ?"


Permalien :