Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Autopartage en entreprise : une opportunité pour les flottes automobiles … et pour le véhicule électrique

A l'occasion de la sortie de son étude sur l'autopartage en entreprise, le cabinet Colombus Consulting organise un petit déjeuner le 11 janvier 2018. Aujourd'hui, l'autopartage dans les flottes hexagonales concerne 9 000 véhicules : les nouveaux projets intègrent majoritairement des VE.
Autopartage en entreprise : une opportunité pour les flottes automobiles … et pour le véhicule électrique

Le cabinet Colombus Consulting organise le 11 janvier 2018 un petit déjeuner qui pose la question l'« Autopartage en entreprise : une opportunité pour les flottes automobiles ? ».

L'agence a publié une étude éponyme (lien vers l'étude, en pdf) il y a un mois : cette table ronde sera l'occasion de bénéficier des retours d'expérience de trois intervenants qui ont mis en place de l'autopartage dans leur entreprise :

- Hervé Foucard, Chef du Service Technique des Transports Automobiles Municipaux à la Mairie de Paris
La capitale a déployé depuis 2008 un service de 66 véhicules en majorité électriques pour 864 agents abonnés au service.

- Vincent Huille – Chef de projet autopartage chez Engie
Depuis 2014, il pilote la mise en place d'une flotte de véhicules électriques au siège social de l'énergéticien à La Défense.

- Patrick Martinoli – Directeur de la Gestion des Véhicules chez Orange
Plus de 1500 véhicules ont déjà été déployés en autopartage en 3 ans par le géant français des télécommunications, avec un objectif affiché de 4 000 fin 2020.




Aujourd'hui près de 9000 véhicules de société sont partagés en France. Ce nombre devrait augmenter rapidement grâce à des signaux technologiques, réglementaires et sociétaux positifs ainsi qu'avec la démocratisation du véhicule électrique. Les acteurs du marché s'accordent à dire que l'auto-partage génère par exemple jusqu'à 30% d'économies sur les frais de déplacement.

Il permet également de diminuer l'empreinte environnementale de l'entreprise par l'optimisation du nombre de véhicules mis à disposition, ou via la mise en place de véhicules électriques dans la majorité des projets de flottes partagées.

Reste qu'il est souvent difficile pour les gestionnaires de flottes de mesurer l'ensemble des gains attendus et des opportunités de l'autopartage, compte tenu de la complexité de mise en œuvre. Quels sont les points d'attention, les écueils à éviter ?

Ce petit-déjeuner gratuit répondra à toutes ces questions le jeudi 11 janvier 2018 de 8h00 à 10h30 à Paris (Avenue des Champs-Elysées).

S'inscrire : https://www.colombus-consulting-autopartage.com/

Permalien :