Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Nantes Métropole veut investir un milliard d'euros dans la mobilité durable

Avec pour ambition de réduire de 50 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030, Nantes Métropole vient de révéler les grandes lignes de son Plan Climat Air Energie Territorial. Un milliard d'euros devrait être investi dans la mobilité durable.
Nantes Métropole veut investir un milliard d'euros dans la mobilité durable

Le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de Nantes Métropole a été présenté à la presse et aux habitants ce vendredi 16 février. Ce document est le résultat d'une réflexion initiée en octobre dernier, qui a permis de poser un premier diagnostic et de définir une série d'objectifs stratégiques visant à réduire les émissions du territoire.

« La feuille de route "Nantes, métropole en transition" affirme une ambition collective qui s'appuie sur les singularités d'une transition énergétique "à la nantaise" […] : une transition 100 % citoyenne, […] au bénéfice de tous les habitants, […] qui valorise les ressources locales » a déclaré Johanna Rolland, Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole.

Lutte contre le gaspillage alimentaire, rénovation des bâtiments, énergies renouvelables, optimisation de l'éclairage public, bâtiment à énergie positive… Au total, 33 engagements ont été pris par la métropole nantaise dans de nombreux domaines et naturellement dans celui de la mobilité. Alors que le transport représentait 42 % des émissions de gaz à effet du territoire en 2014 selon Air Pays de la Loire, la métropole indique vouloir investir un milliard d'euros pour développer des solutions de mobilité plus durables.


Abandon des bus diesel d'ici à 2020


Outre l'accélération des flottes de véhicules propres, la Métropole vise également l'abandon des bus diesel d'ici à 2020. Une transition déjà en marche puisqu'en juillet 2017, la Métropole actait l'acquisition de 20 bus électriques bi-articulés de 24 mètres dotés d'un système de charge rapide.

Attendus dès l'automne 2018, les premiers e-busway seront mis en service à la rentrée 2019.


Développer les alternatives à la voiture individuelle


Pour la Métropole, l'objectif est aussi de travailler sur le report modal. Il s'agit de généraliser les zones 30 pour favoriser les modes actifs, de développer le covoiturage et l'autopartage ou d'inciter le développement du télétravail, à travers la mise en place de lieux de coworking. Adopté en parallèle de la présentation du PCAET, le nouveau Plan de déplacements urbains (PDU) 2018-2027 souhaite réduire la part modale des transports motorisés à 28 % d'ici à 2030.

Pour favoriser l'accès des usagers aux différents modes de transport, la Métropole annonce également la mise en place d'une carte unique de mobilité. Regroupant tous les services, celle-ci sera mise en place dès 2018.


Prochaines étapes


Supervisés par des outils de suivi et d'évaluation spécifiques tels que Basemis et Citergie, le plan nantais sera soumis à consultation publique au mois de juin avant une adoption définitive prévue pour le mois de décembre 2018.


Crédits : Hess

Permalien :