Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

L'Irlande interdira la vente de véhicules thermiques en 2030

Doté d'un budget de 22 milliards d'euros, le plan "Project Ireland" vise à faire basculer l'Irlande vers une économie bas carbone. Dans le domaine de la mobilité, la vente de véhicules thermiques sera totalement interdite à compter de 2030.
L'Irlande interdira la vente de véhicules thermiques en 2030

Essence ou diesel, les jours des véhicules thermiques semblent désormais comptés en Irlande où le gouvernement souhaite interdire leur vente à compter de 2030. Une étape préalable au bannissement total des véhicules thermiques des routes irlandaises, les autorités comptant cesser d'attribuer les autorisations de circulations aux « véhicules à émissions non nulles » à compter de 2045.


500 000 véhicules électriques d'ici à 2030


Aujourd'hui, les voitures particulières représentent 52 % des émissions de gaz à effet de serre dans le pays, et les autorités irlandaises misent sur le développement de l'électromobilité afin de les réduire. Dans le cadre d'un nouveau plan d'actions baptisé « Project Ireland », le pays vise un objectif de 500 000 véhicules électriques en circulation d'ici à 2030, soit environ un quart des automobiles en circulation. L'objectif est ambitieux puisque l'électrique a représenté en 2017 0,25 % des nouvelles immatriculations, soit 622 sur un total de 131 335 unités enregistrées.

Pour atteindre cette ambition, le gouvernement compte poursuivre le déploiement des infrastructures de recharge et accompagner l'acquisition des véhicules grâce à la mise en place de nouveaux dispositifs. Alors que les particuliers peuvent déjà prétendre à un bonus allant jusqu'à 5 000 euros, 3 800 euros pour les professionnels, le Ministre des Transports a annoncé un dispositif spécifique aux taxis avec une subvention pouvant atteindre 7 000 euros. Le Ministre de l'Environnement, Denis Naughten, a quant à lui déclaré que le gouvernement allait envisager d'instaurer un système de prime à la casse, ce qui permettrait d'accélérer le renouvèlement du parc vers des modèles plus vertueux.

Une ambition qui ne se limite pas aux seules voitures individuelles. A compter de 2019, les opérateurs de transport Dublin Bus et Bus Eireann devront impérativement acheter des bus électriques s'ils souhaitent renouveler ou étendre leurs flottes.

A l'échelle européenne, l'Irlande n'est pas le seul pays à avoir annoncé son intention de bannir les véhicules thermiques. La Norvège envisage de le faire dès 2025 tandis que la France et le Royaume-Uni ont fixé l'échéance à 2040. Le mouvement vers une mobilité plus propre est lancé !


Crédits : ESB.ie

Permalien :