Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

La région Ile-de-France élargit son dispositif d'aides à l'acquisition pour les professionnels

Désormais ouverte aux taxis et aux scooters électriques ainsi qu'aux modèles d'occasion, l'aide de la région Ile-de-France doit inciter davantage de professionnels à se tourner vers des véhicules plus propres.
La région Ile-de-France élargit son dispositif d'aides à l'acquisition pour les professionnels

Jusqu'ici, la région Ile-de-France n'accompagnait que l'achat de véhicules utilitaires – VUL ou poids-lourds – électriques, en offrant une aide oscillant entre 6 000 et 9 000 euros selon son poids total autorisé en charge (PATC).

Désormais, la subvention de la région s'applique à tous types d'acquisition, achat intégral ou location longue durée, et ce qu'il s'agisse d'un véhicule neuf ou d'occasion. Dans le cas d'une location longue durée, l'aide sera versée au loueur qui aura à charge de la répercuter en totalité sur les loyers. « Le contrat de location doit faire apparaitre le coût d'achat du véhicule et l'impact de l'aide sur les loyers. » mentionne le règlement du dispositif. Jusqu'à cinq véhicules peuvent être subventionnés pour chacune des entreprises.


Un dispositif cumulable avec l'aide de l'Etat


En pratique, le dispositif francilien reste cumulable avec le bonus écologique de l'État. En revanche, l'addition des deux subventions ne pourra excéder 70 % du coût hors-taxe du véhicule. De même, l'aide régionale ne pourra être associée à d'autres dispositifs locaux. Ainsi, elle ne pourra être cumulée avec celle de la Ville de Paris qui prévoit déjà jusqu'à 4 000 euros de financement pour les taxis électriques.

Comme pour le dispositif précédent, l'aide est réservée aux petites et moyennes entreprises comptant au plus 50 salariés domiciliées sur le territoire francilien. En outre, les sociétés dont le chiffre d'affaire annuel ou le total du bilan annuel n'excède pas 10 millions d'euros seront privilégiées.

A noter que les entreprises de transport de marchandises par la route exerçant pour le compte d'autrui ne sont pas éligibles.


Une aide pour les taxis plus propres


A présent ouverte aux artisans taxis, l'aide régionale prévoit un financement forfaitaire de 6 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique, hybride rechargeable, à hydrogène ou GNV. Pour inviter le plus de chauffeurs de taxis à s'équiper, le montant de l'aide est le même que le véhicule soit neuf ou d'occasion.


Les deux-roues électriques également concernés


Pour les scooters, l'aide sera fonction de la capacité de la batterie, exprimée en kWh. Le montant de la subvention régionale est ainsi fixé à 1 500 euros pour un scooter électrique dont la batterie est inférieure ou égale à 10 kWh et à 3 000 euros au-delà. Les véhicules de catégorie L sont également concernés par ces montants.

Ces montants sont particulièrement généreux, puisque l'on trouve déjà sur le marché des scooters 50 cm3 vendus 3 000 euros, voire moins. Ajoutée à l'aide de l'Etat, la subvention francilienne permet de rendre les deux-roues électriques particulièrement attractifs aux yeux des professionnels.


Résumé des aides régionales Ile-de-France


Retrouvez ci-dessous le résumé des aides en cours. Attention : Qu'importe la catégorie, les véhicules utilisant des batteries au plomb ne sont pas éligibles.



Permalien :