Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Des navettes autonomes Navya en test à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle

Circulant au cœur de Roissypôle, deux navettes électriques sont expérimentés jusqu’en juillet 2018, au coeur d'un projet associant Navya, le Groupe ADP et Keolis.
Des navettes autonomes Navya en test à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle

Après Lyon et La Défense, Navya et Keolis continuent le déploiement de leurs navettes autonomes avec le lancement d'une nouvelle expérimentation sur le site de l'aéroport de Roissy.

Présenté comme une « première » pour un aéroport français, ce test grandeur nature permettra de relier la gare RER de l'aéroport à la Maison de l'Environnement et au siège social du groupe ADP. Il s'agit de faire circuler le véhicule sur une route ouverte longue de 700 mètres et dont le tracé est volontairement complexe, comprenant de nombreuses intersections et croisements, le tout dans un environnement particulièrement dense.


Infrastructures communicantes


Au-delà de la multitude de capteurs leur permettant d'analyser leur environnement, les navettes pourront également s'appuyer sur une infrastructure routière intelligente. Les feux tricolores communiquent ainsi avec les navettes pour faciliter et optimiser leur passage.

« L'aéroport du futur repose sur des solutions de mobilité intelligentes et adaptées qui peuvent communiquer avec les infrastructures comme nous l'avons mis en place à Roissypôle » a déclaré Christophe Sapet, Président de Navya. « Les aéroports sont des zones extrêmement denses où il est primordial de gérer et d'optimiser les différents flux ».

Accessibles gratuitement, les deux navettes sont en service de 7h30 à 20h00 et peuvent aussi bien être utilisées par les salariés que par les voyageurs.

Capables d'embarquer jusqu'à onze personnes assises et quatre debout, les navettes autonomes peuvent évoluer jusqu'à 25 km/h.


Une première étape


Pour le groupe ADP, cette expérimentation n'est qu'une première étape vers la création d'un nouvel écosystème autour des navettes autonomes. Objectif : se servir des retours d'expériences pour se projeter sur d'autres sites où l'usage de véhicules autonomes pourrait s'avérer pertinent et complémentaire à d'autres solutions déjà en place.

« Dans ces environnements contraints, la technologie autonome est un levier d'optimisation des infrastructures au service d'une nouvelle offre de mobilité » a précisé Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP.


Crédits : Navya

Permalien :