Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Volkswagen se lance dans l’autopartage électrique avec WE

Uniquement composée de véhicules électriques de la marque, la plateforme d’autopartage WE de Volkswagen fera ses débuts en 2019 en Allemagne, avant un déploiement international en 2020.
Volkswagen se lance dans l’autopartage électrique avec WE

Suivant une tendance déjà initiée par d'autres constructeurs avant lui, Volkswagen se lance officiellement sur le marché de l'autopartage. Baptisée WE, l'offre de la marque allemande reposera uniquement sur ses modèles à faibles émissions et sera officiellement lancée en Allemagne en 2019. Le service devrait être proposé dès 2020 dans d'autres grandes villes d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie.

« Nous sommes convaincus que le potentiel du marché de l'autopartage n'a pas encore été pleinement exploité » explique Jurgen Stackmann, membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge des ventes. « Nous avons donc décidé d'entrer dans ce marché avec un concept global qui regroupe tous les besoins de mobilité, depuis le petit trajet de quelques minutes jusqu'aux longs voyages de vacances ».


Gamme I.D et mobilité douce


Pour Volkswagen, l'arrivée de son dispositif d'autopartage électrique coïncidera avec l'arrivée de la compacte I.D, le premier véhicule électrique de la famille I.D, sa future gamme de voitures électriques basée sur la plateforme modulaire MEB.

Une solution d'autopartage qui ne s'arrêtera pas à la seule voiture individuelle puisque Volkswagen y intégrera également l'I.D Streetmate et l'I.D Cityskater, de petits engins électriques dédiés aux déplacements du premier et du dernier kilomètre. Présentés sous forme de concept lors de la dernière édition du salon de l'automobile de Genève, ces engins autorisent entre 20 et 45 km/h de vitesse maximale et offrent une autonomie variant de 15 à 35 kilomètres.


En pratique, la plateforme WE viendra compléter MOIA, une offre tournée vers le VTC et marché du « pooling » lancée en 2016. Elle sera gérée par UMI (Urban Mobility International), une filiale de Volkswagen lancée cette année et constituée d'une équipe d'une trentaine de personnes.

En Allemagne, We viendra notamment s'opposer à DriveNow et Car2Go, deux services opérés par BMW et Daimler qui ont annoncé en mars la fusion de leurs plateformes.


Crédits : Volkswagen

Permalien :