Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Road to Zero : l’Angleterre dévoile son plan pour les véhicules à faibles émissions

Réaffirmant son intention d’interdire la vente de voitures et utilitaires essence et diesel à compter de 2040, le gouvernement britannique fixe de nouveaux objectifs sur les véhicules à faibles émissions et annonce de nouvelles mesures pour accélérer la transition vers le véhicule électrique.
Road to Zero : l’Angleterre dévoile son plan pour les véhicules à faibles émissions

Selon la nouvelle feuille de route « Road to Zero Strategy » publiée par le gouvernement britannique, l'objectif est de parvenir à atteindre 50 à 70 % de véhicules à très faibles émissions dans les ventes de véhicules neufs d'ici 2030 et 40 % sur le segment des utilitaires.

« Les prochaines décennies vont transformer notre industrie automobile, notre infrastructure nationale et notre façon de voyager. Nous nous attendons à voir plus de changements dans le secteur des transports au cours des dix prochaines années que nous n'en avons vu au siècle dernier » a déclaré Chris Grayling, Secrétaire d'État aux Transports, qui a identifié la mobilité comme l'un des quatre grands défis de la stratégie industrielle du pays.


Développer l'offre de points de charge


Dans le domaine des infrastructures de charge, le gouvernement prévoit une montée en puissance du nombre de points de charge installés, identifiant des leviers tels que l'obligation d'installation dans les logements neufs ou l'intégration de prises dans les lampadaires. Un plan accompagné d'investissements conséquents puisqu'un fonds de 400 millions de livres sterling leur sera consacré. Des financements seront également disponibles pour les entreprises produisant et installant des points de charge. 40 millions supplémentaires seront enfin destinés à expérimenter des technologies de charge innovantes.

En termes d'accompagnement, le programme prévoit une aide de 500 livres sterling pour que les automobilistes puissent installer un point de charge à leur domicile. Des aides comparables sont également disponibles pour les entreprises désireuses de mettre en place des bornes à disposition du public et de leurs salariés.

Un groupe de travail rassemblant industriels, consommateurs, associations et responsables politiques permettra de planifier la demande en infrastructures et de coordonner les efforts.


Des aides à l'acquisition prolongées


Concernant les aides à l'acquisition attribuées aux véhicules électriques et hybrides rechargeables, celles-ci devraient être reconduites « au moins jusqu'en 2020 » précise le gouvernement.


Promouvoir les transports en commun électrifiés


Attendue de longue date par certains responsables locaux et plusieurs grands groupes industriels qui réclamaient au gouvernement davantage de clarté sur sa feuille de route, le plan n'est pas exempt de critiques. Pour certaines ONG, le développement des véhicules à faibles émissions ne permettra pas de réduire le nombre de voitures en circulation.

« Les voitures sont la première cause de pollution de l'air, qui a atteint des niveaux illégaux et cause jusqu'à 50 000 décès prématurés par an. Nous ne pouvons pas résoudre cette crise sans réduire l'utilisation de la voiture. Un bus à impérial peut retirer 75 voitures de la route et un bus diesel moderne émet dix fois moins d'émissions de NOx par passager qu'une voiture diesel moderne » a déclaré Claire Haigh, directrice générale de l'ONG Greener Journeys, qui invite le gouvernement à accentuer ses efforts pour développer les transports publics électrifiés.


Crédits : Chargemaster

Permalien :