Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Les eurodéputés renforcent les objectifs de réduction des émissions de CO2

La Commission en charge de l’environnement au Parlement européen a adopté des objectifs ambitieux sur les émissions de CO2 des véhicules légers pour les décennies à venir. En effet, les députés européens se sont accordés afin que seuls des véhicules à faibles émissions soient vendus en Europe en 2040 avec des obligations concernant les émissions par palier. Une grande ambition pour l’Europe qu’il reste désormais à faire adopter.
Les eurodéputés renforcent les objectifs de réduction des émissions de CO2

La réduction des émissions de CO2 est un enjeu majeur pour l'Europe. Afin d'engager une baisse significative, la Commission européenne a proposé au vote un objectif de réduction des émissions moyennes de 30 % pour l'ensemble du parc roulant de véhicules particuliers d'ici à 2030 par rapport à 2021. Surprise, puisque les députés de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire se sont finalement prononcés en faveur d'une baisse de 20 % des émissions de CO2 d'ici à 2025 puis de 45 % d'ici à 2030 !

De nombreux eurodéputés se sont félicités de ce vote, parmi lesquels Miriam Dalli, rapporteur maltaise de la Commission environnement pour qui ce vote est « important pour notre environnement, notre climat, la santé de nos citoyens et l'emploi de nos travailleurs ».


Communiquer des émissions de CO2 réelles


Les récents scandales concernant les fraudes aux émissions de CO2 ne sont pas étrangers à cette décision. Les parlementaires ont également demandé à la Commission européenne de mettre en place un test de mesure en conditions réelles des émissions d'ici à 2023.

Avant cela, d'ici la fin 2019, une législation devrait permettre aux consommateurs de comparer des informations précises sur la consommation en carburant et les émissions de polluants. Les constructeurs automobiles devront quant à eux informer des émissions de CO2 sur l'ensemble du cycle de vie des nouveaux véhicules immatriculés après 2025 selon une méthodologie précise à définir.


Des quotas de vente pour les véhicules à faibles émissions


Les modèles à faibles émissions, qu'importe la technologie utilisée, sont l'une des solutions engagées pour réduire significativement les émissions du secteur.

Finies les incitations, les parlementaires ont souhaité passer à la vitesse supérieure en fixant un quota de vente de 40 % d'ici à 2030, avec un objectif de 20 % en 2025. Si ces paliers sont dépassés, un système de bonus carbone pourra être instauré. Par contre, les constructeurs qui ne les atteindraient pas devraient être pénalisés. Les amendes serviraient alors à financer le recyclage des véhicules mis au rebut.


Fin des véhicules polluants en 2040


Avec cette baisse progressive des taux d'émissions de CO2, les eurodéputés visent la fin des véhicules roulants polluants d'ici à 2040, date à laquelle seuls les modèles zéro émission seront autorisés à la vente.

Pour y arriver, l'Europe soutiendra la mise en place d'usines de production de batteries, afin d'offrir un nouveau souffle au secteur industriel face à la concurrence mondiale.

Il ne s'agit cependant que d'une première étape dans le processus législatif européen. La session plénière d'octobre, regroupant l'ensemble des eurodéputés, devra statuer afin de confirmer ces objectifs.


Crédits : droits réservés

Permalien :