Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

La Métropole Nice Côte d’Azur s’engage dans la transition énergétique

La Métropole Nice Côte d’Azur a présenté 31 mesures autour de huit axes au cœur de la transition énergétique, allant du climat à la mobilité en passant par l’innovation. En parallèle, le territoire a signé son Pacte Finance-Climat, l’élevant au niveau des métropoles européennes.
La Métropole Nice Côte d’Azur s’engage dans la transition énergétique

Le Plan Climat Air-Energie Territorial de la Métropole Nice Côte d'Azur propose 31 actions dans huit domaines : la mobilité durable, la biodiversité terrestre et marine, la qualité de vie, la solidarité territoriale, l'exemplarité, la valorisation des déchets, le développement économique et l'innovation. Pour réaliser ces actions ambitieuses, 240 millions d'euros vont être débloqués au cours des trois années à venir.


Des mesures prises en concertation avec la population


La Métropole Nice Côte d'Azur a proposé une consultation citoyenne sur les solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Par ce plébiscite, le territoire espère inciter ses habitants à contribuer au développement durable et à enrichir le Plan Climat Air-Energie Territorial 2019-2024.

L'organisation de projets citoyens et associatifs positionne les résidents en tant que membres actifs au coeur de la transition énergétique. En effet, les mots d'ordre de Christian Estrosi sont volontaires et pédagogues : « Les mesures phares sont celles qui touchent […] à la réduction des émissions de CO2, tout ce qui touche à la transition des comportements pour aller vers un mode de mobilité actuel, un mode de mobilité du futur en sachant que nous voulons zéro punition mais simplement des mesures incitatives».


Agir pour une mobilité durable


Alors que le service de voitures électriques partagées Auto Bleue existe depuis plus de 7 ans, le Plan Climat promet la création dès janvier 2019 d'un nouveau service en libre-service 100 % électrique labellisé « Auto-partage ». Dans le même temps, un service de location de vélos et de trottinettes électriques sera mis en place.

Poursuivant son engagement dans la mobilité durable, les aides à l'achat d'un véhicule électrique et d'un vélo à assistance électrique seront revalorisées. A partir de 2019, les particuliers qui achèteront une automobile électrique pourront recevoir une subvention allant jusqu'à 2 000 euros et jusqu'à 200 euros pour ceux qui préfèrent pédaler.

Une enveloppe de plus d'un million d'euros serait également prévue afin d'augmenter le parc de bornes de recharge ainsi que le déploiement des points de recharge rapide. De plus, en 2020, les deux premières heures de recharge sur une borne « normale » seront gratuites avant de s'élever à un euro par heure écoulée, contre 2,5 euros auparavant.


Energies renouvelables et zones à faibles émissions


La mise en place d'une zone à faibles émissions est également à l'étude afin d'accompagner l'interdiction des poids-lourds hors livraison sur la Promenade des Anglais. Concernant le bruit, un plan de prévention est actuellement en cours d'élaboration pour améliorer la qualité de vie des habitants.

La volonté de promouvoir les énergies renouvelables telles que l'hydroélectricité (création d'une boucle d'eau tempérée) et le solaire est aussi annoncée afin qu'elles couvrent, à terme, près d'un tiers de l'énergie utilisée par la métropole. Dans ces enjeux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d'amélioration de la qualité de l'air et de développement des énergies renouvelables, Christian Estrosi veut aller encore plus loin en déclarant : « Notre seule ambition est de faire de la Métropole Nice Côte d'Azur, la Métropole Verte de la Méditerranée, nous devons, dès aujourd'hui, être porteurs de solutions locales, soutenues par le gouvernement français, mais aussi par l'Union Européenne ».


Signature du Pacte Finance-Climat

En parallèle de ses 31 mesures pour l'écologie, la métropole a signé le Pacte Finance-Climat lors du conseil environnemental du 9 novembre dernier. Elle est ainsi la deuxième en France, après Bordeaux, à soutenir le projet du climatologue Jean Jouzel et de Pierre Larrouturou, prix Nobel de la paix en 2007, économiste et ingénieur agronome. Ce pacte luttant contre le réchauffement climatique envisage d'instaurer une banque européenne financée à hauteur de 2 % du PIB de chaque pays afin d'approvisionner financièrement les territoires européens qui peinent à assurer leur transition énergétique. Pour le moment, ce texte est encore un projet signé par 93 députés et sera présenté en décembre prochain à la Chancelière allemande, Angela Merkel, et au Président Emmanuel Macron.


Des réunions publiques pour échanger


Enfin, dans le cadre de l'élaboration de son futur Plan Climat, la Métropole Nice Côte d'Azur organise deux réunions publiques pour débattre et faire émerger des idées et solutions. Présidées par Louis Nègre, Président Déléguée de la métropole et auteur du premier livre vert pour les infrastructures de recharge, elles se tiendront :

  • Jeudi 15 novembre à 18h30 au Cinéma Espace Centre - 5 avenue de Verdun à Cagnes sur Mer
  • Lundi 10 décembre à 18h30 à l'Auditorium du MAMAC à Nice
Permalien :