Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Renault Mobility installe ses ZOE en autopartage à Nice

Officiellement lancé le 1er janvier 2019, le nouveau dispositif d’autopartage électrique niçois opéré par Renault Mobility fait la jonction avec les voitures électriques en libre-service d’Auto Bleue, arrêtées au 31 décembre. 57 nouvelles ZOE sont disponibles.
Renault Mobility installe ses ZOE en autopartage à Nice

"C'est à ce jour le plus grand déploiement d'un service Renault Mobility 100 % électrique sur une agglomération française" a souligné Philippe Buros, Directeur Commercial France, lors de la présentation du service.

Au total, une cinquantaine de voitures électriques – des ZOE de dernière génération – composent le service. Celles-ci sont réparties entre les villes de Nice, Saint-Laurent du Var, Cagnes-sur-Mer et Villefranche-sur-Mer.

Sans abonnement, le service est disponible via une application mobile permettant de localiser les voitures à proximité. Sur le site internet Renault Mobility, le constructeur annonce des tarifs variables en fonction de l'utilisation de la voiture. Comptez 7 euros de l'heure pour une utilisation entre 7h et 20h et 5 euros sur la tranche horaire 20h-07h. Des forfaits « nuit » (30 euros) ou « journée entière » (46 euros) sont également proposés.

Un label ouvert à tous


Pour la Métropole Nice Côte d'Azur, l'arrivée de Renault Mobility à Nice marque un tournant dans sa stratégie de véhicules en libre-service. Alors que les Auto Bleues lancées en 2011 avaient fait l'objet d'une délégation de service public attribuée à VENAP, un groupement associant EDF et Transdev, la mise en place de Renault Mobility ne repose que sur une simple labélisation de la Métropole.

Un label autopartage dont la création a été votée en conseil métropolitain le 8 novembre dernier et qui laisse la porte ouverte à l'arrivée d'autres opérateurs. Un fonctionnement finalement assez proche de ce qui est pratiqué à Paris suite au retrait anticipé d'Autolib'.


Les bornes de recharge gérées par la Métropole


La fin du dispositif Auto Bleue marque également quelques changements du côté de la gestion des bornes de recharge anciennement liées au service. Rebaptisé « La Prise de Nice », le réseau est désormais géré par la Métropole Nice Côte d'Azur avec l'appui technique du groupe EDF qui avait jadis participé à son déploiement.

Pour un usager régulier, l'accès au service nécessite 10 euros de frais d'inscription et 50 euros de dépôt de garantie. Le tarif d'utilisation des bornes sera ensuite fonction de la tranche horaire d'utilisation mais aussi du type de borne utilisé. En journée, les deux premières heures de recharge sur une borne 7 ou 22 kW seront gratuites puis respectivement facturées 1 et 2 euros pour chaque heure supplémentaire. Pour les bornes rapides, comptez 1 euro par quart d'heure d'utilisation.

Avec aujourd'hui près de 280 points de recharge, le réseau niçois sera très prochainement étendu. L'an dernier, la Métropole a conclu une convention avec EDF et sa filiale IZIVIA pour porter le nombre de points de recharge à 500 d'ici à la fin de l'année.


Illustration : Renault Mobility

Permalien :