Bluetram - le nouveau véhicule électrique de Bolloré mi-bus, mi-tramway

Bolloré a fait le buzz en inaugurant son usine Bluetram à Ergué-Gabéric en présence de Manuel Valls. En se positionnant directement sur le segment du tramway avec un bus à biberonnage, l'industriel breton remet sur le devant de la scène le transport collectif électrique.
Bluetram - le nouveau véhicule électrique de Bolloré mi-bus, mi-tramway

Bolloré est présent sur tous les fronts du marché du véhicule électrique. Après les services d'autopartage Autolib', Bluely et Bluecub et le développement prochain des bus électriques Bluebus en Ile-de-France (lire actualité précédente), le groupe a inauguré à Ergué-Gabéric en Bretagne son usine Bluetram (10 millions d'euros d'investissement).

Le baptême du site s'est déroulé en présence du Premier ministre Manuel Valls qui a qualifié le principe de "grande innovation, promise à un formidable avenir". L'unité de production du véhicule rejoint ainsi celles des batteries et films plastiques. Cette nouvelle activité a permis la création d'une centaine d'emplois, un chiffre qui pourrait doubler à terme, avec l'extension de l'usine programmée pour 2016 (20 millions supplémentaires d'investissement).


Le bus électrique appliqué au tramway


Avec sa solution, Bolloré entend proposer aux collectivités un tramway révolutionnaire pour 30 millions d'euros au lieu de 300 millions pour un tramway classique de 25 km et d'une vingtaine d'arrêts par exemple. Le prix comprend une ligne d'une quinzaine de kilomètres équipés de 10 Bluetram de 12 mètres et 15 stations. Un comparatif qui fait du Bluetram une formidable opération de communication, à l'heure où les bus électriques ont parfois mauvaise presse à cause de leur autonomie.

Car si le Bluetram vise clairement le segment du tramway, il est en réalité un bus électrique à biberonnage. Dotés de pneus, il fonctionne sans rail ni caténaire. Le toit du véhicule est équipé de supercapacités capables de se recharger à chaque station en une poignée de secondes à partir d'un bras télescopique. Le véhicule peut alors rouler un ou deux kilomètres sur cette seule charge puis faire le plein d'énergie à l'arrêt suivant. Pour un service de transport de personnes, c'est l'assurance d'une autonomie illimitée.

La technologie est ainsi similaire à celle de Watt System de PVI, actuellement en test à Nice, qui dispose en plus de batteries pour éviter tout risque de panne (lire actualité précédente).


Deux modèles en prévision


Plusieurs modèles seront disponibles, un de 6 mètres de long pour une capacité de 30 passagers, puis un de 12 mètres pour 90 passagers à partir de 2016. L'industriel breton se limitera à 100 unités la première année mais devrait doubler à partir de 2016.

Les six premiers tramways de 6 mètres (22 passagers) seront livrés dès cette année. Le choix de la collectivité qui accueillera le service n'est pas encore connu. "On a plusieurs possibilités. Et oui, j'aimerais que ce soit en France, on verra", indique Vincent Bolloré.


Illustration : Bluebus

Permalien :