Le Bluebus électrique passe à l'étape de la production

Vincent Bolloré a inauguré en présence d'Emmanuel Macron et d'Elizabeth Borne la nouvelle usine de fabrication de ses bus électriques. Elle sera capable de produire 200 Bluebus par an. 23 d'entre eux rejoindront la ligne 341 de la RATP à partir du mois d'avril.
Le Bluebus électrique passe à l'étape de la production

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a inauguré vendredi la nouvelle usine de fabrication des Bluebus électriques du groupe Bolloré près de Quimper. Présenté pendant la COP21, le nouveau bus de 12 mètres équipera la ligne 341 (Charles-de-Gaulle-Etoile - porte de Clignancourt) exploitée par la RATP à partir d'avril 2016. 23 Bluebus entreront en circulation et pourront transporter chacun une centaine de passagers sur une moyenne de 200 km en une seule charge.

"Ce sera une première étape avant de lancer en 2017 un appel d'offres pour renouveler complètement la flotte en Ile-de-France et partout où on est présent dans le monde", a déclaré à l'issue de la visite de l'usine d'Ergué-Gaberic Elisabeth Borne, présidente de la RATP. Rappelons que la régie s'est engagée à convertir 80% de son parc à l'électrique d'ici 2025.

Le nouveau site, qui a demandé 40 millions d'euros d'investissement, est en capacité de produire 200 véhicules par an, a annonce l'industriel breton. Il se compose d'un atelier de montage de 5 000 m2 et d'un bâtiment logistique de 2 000 m2 destiné à l'assemblage. Les effectifs passeront quant à eux de 120 à 250 salariés pour cette activité spécifique.

Pour Vincent Bolloré, l'expérience parisienne sera un préalable à d'autres marchés dans le monde, à l'image du développement d'Autolib, qui doit s'implanter en 2016 à Rome, Turin et Londres, après avoir déjà conquis Indianapolis, aux Etats-Unis.


Illustration : © Bluebus

Permalien :