Plus de Bornes lance une solution de recharge alimentée par des déchets végétaux

Associée aux startups provençales Mini Green Power et Enogia, Plus de Bornes vient de présenter la première borne de recharge au monde alimentée en énergies renouvelables issue de déchets végétaux.
Plus de Bornes lance une solution de recharge alimentée par des déchets végétaux

Si l'énergie solaire est bien souvent associée à la recharge des voitures électriques, les déchets végétaux le sont beaucoup moins. C'est pourtant l'innovation que vient de présenter la société provençale Plus de Bornes avec un premier concept de borne de recharge alimentée à l'aide d'une mini-centrale capable de produire de l'électricité à partir de déchets verts.

Implanté à Hyères, dans le département du Var, ce démonstrateur offre jusqu'à 22 kW de puissance en charge en courant alternatif et permet de recharger simultanément jusqu'à deux voitures électriques. Pour assurer l'interopérabilité avec tout type de véhicules électriques, quatre prises sont proposées : une prise type 2S, une prise type 3 et deux prises domestiques.

"Cette borne de recharge a été entièrement imaginée et conçue en interne", explique Romain Vincent, PDG de Plus de Bornes, annonçant un temps de recharge d'une heure pour une voiture électrique de type Renault ZOE.


Un cercle vertueux


Concrètement, le système fonctionne grâce à une mini-centrale développée par la société Mini Green Power qui transforme en chaleur les résidus végétaux. Celle-ci est associée à une micro-turbine à cycle organique fournie par la société Enogia, également partenaire du projet, qui permet de convertir la chaleur en électricité pour venir alimenter la borne avec une énergie 100 % propre.

"Chacune de nos technologies mises à part est innovante, mais sans plus. Par contre, quand on met nos trois technologies ensemble, c'est là qu'on fait un amalgame exceptionnel qui apporterait une solution durable pour la planète", explique Jean Riondel, Président de Mini Green Power, qui souligne ainsi la belle synergie générée par la collaboration des trois startups provençales.

Pour une collectivité locale, le système est particulièrement vertueux puisqu'il permet une revalorisation de déchets, comme ceux issus des espaces verts, habituellement générateurs de coûts pour leur traitement.



Illustration : © Plus de Bornes

Permalien :