Le protocole de communication OCPI se dote d'un conseil d'administration

Le premier Conseil d'Administration du protocole OCPI s'est tenu en juillet dernier, regroupant plusieurs acteurs européens de la recharge dont la plateforme d'interopérabilité française GIREVE. Tous partagent un même objectif : développer l’itinérance électrique de façon durable en utilisant OCPI, protocole ouvert et indépendant.
Le protocole de communication OCPI se dote d'un conseil d'administration

Le premier Conseil d'Administration du protocole de communication OCPI (Open Charge Point Interface) s'est récemment tenu à Amsterdam. Il se compose de plusieurs entreprises du secteur de la mobilité électrique : Allego, E.ON, EV-Box, Freshmile, Plugsurfing, la plateforme NKL qui est à l'origine du projet et GIREVE.

Au cours des 12 prochains mois, les membres du conseil s'associeront pour mettre en place une organisation formelle et des règles permettant le développement du protocole OCPI pour améliorer l'itinérance de la recharge électrique. OCPI a débuté en 2014 sous la forme d'une initiative de marché, et s'est consolidé avec l'implication de différentes entreprises majeures de l'électromobilité.


Faciliter l'itinérance : une ambition partagée


Ces partenaires européens se sont engagés à mettre leur expertise au service de cette initiative. Tous partagent un même objectif : développer l'itinérance électrique de façon durable en utilisant le protocole de communication OCPI, ouvert et indépendant, indispensable pour permettre le développement du transport électrique en Europe et ainsi créer un marché unique pour les conducteurs de véhicules électriques et les services qui leur sont fournis.


Soutenir et promouvoir OCPI


Le Conseil d'Administration soutient OCPI qui est vu comme le meilleur protocole, tant pour des communications en peer-to-peer que pour des communications en peer-to-platform.

Les prochains mois seront mis à profit pour organiser la gestion du Conseil, mettre en place un processus d'adhésion et en même temps créer un cadre légal pour les membres et les organisateurs afin que le protocole reste libre de droit. Ceci garantira son utilisation par tous, augmentant ainsi le déploiement des services d'itinérance et de la recharge transfrontalière. Cette initiative fait partie du projet evRoaming4EU.

Son développement est co-financé par les projets evRoaming4EU et ECISS supervisés par NKL et qui ont reçu des aides de l'Union Européenne et des Pays-Bas. Les activités et les décisions relatifs au développement du protocole OCPI et la gestion de l'organisation suivront les objectifs et les contraintes données lors de la création des projets.

Toute partie souhaitant contribuer au développement du protocole ou l'utiliser pour ses services est invitée à prendre contact avec le conseil.


Crédits : GIREVE

Permalien :