Face à la crise, le prix des batteries augmente pour la première fois depuis 2010

Selon le dernier rapport de BloombergNEF (BNEF), l’inflation et la flambée des prix des matières premières ont entraîné une hausse historique du prix des batteries en 2022.

En constante baisse depuis plus d’une décennie, le prix des batteries lithium-ion est reparti à la hausse en 2022. Selon BNEF, le prix moyen des batteries a bondi à 151 $/kWh en 2022, soit une augmentation de 7 % par rapport à l’année précédente. Une première depuis que Bloomberg a débuté son suivi du marché, en 2010.

D’après BNEF, la hausse des prix en 2022 aurait pu être encore plus importante si les fabricants n’avaient pas choisi de changer de technologies. Aujourd’hui, bon nombre d’entre eux privilégient les batteries LFP (lithium-fer-phosphate). Ces dernières ont gagné une part de marché croissante au cours des trois dernières années. En 2022, elles devraient équiper environ 40 % des véhicules électriques vendus à travers le monde. Si elles restent 20 % moins coûteuses à produire que les batteries sur base NMC (Nickel Manganese Cobalt), elles ont également été impactées par la hausse des prix du lithium. Selon BNEF, le prix des batteries LFP a bondi de 27 % en 2022 par rapport à 2021.

« Les augmentations des prix des matières premières et des composants ont été les principaux contributeurs à la hausse des prix des cellules observée en 2022 » résume Evelina Stoikou, auteure principale du rapport qui souligne les stratégies « plus agressives » des fabricants et constructeurs automobile. Pour se préserver de la volatilité des prix, ces derniers ont augmenté leurs investissements directs dans l’exploitation minière et les projets de raffinage pour mieux maitriser la chaîne de production.

138 $/kWh pour les véhicules électriques

Dans le détail, le prix moyen d’un pack batteries utilisé à bord d’une voiture électrique était de 138 $/kWh, dont 115 $/kWh uniquement dédiés aux cellules. Le coût des cellules a donc représenté 83 % du prix moyen des packs batteries en 2022.  

Dans le détail, le prix moyen d’un pack batteries utilisé à bord d’une voiture électrique était de 138 $/kWh, dont 115 $/kWh uniquement dédiés aux cellules. Le coût des cellules a donc représenté 83 % du prix moyen des packs batteries en 2022.
commente le rapport de BNEF

Les batteries chinoises Chine toujours plus abordables

A l’échelle régionale, la Chine demeure le continent où le prix des batteries est le moins élevé avec une moyenne de 127 $/kWh en 2022. A titre de comparaison, les tarifs aux États-Unis et en Europe étaient respectivement 24 % et 33 % plus élevés. 

Une différence qui, selon BNEF, résulte de « l’immaturité » et des coûts de production élevés de ces deux marchés. « Pour le haut de gamme, les faibles volumes et les commandes sur mesure font grimper les prix » commente l’organisme.

Des moyennes toujours élevées en 2023

Si la hausse des prix des matériaux s’est ralentie au cours des derniers mois, BNEF s’attend à ce que le prix moyen des batteries en 2023 soit similaire à ceux observés en 2022 avec une projection établie à 152 $/kWh. BNEF estime que le prix des batteries ne recommencera à baisser qu’en 2024, essentiellement grâce au développement des moyens d’extraction du lithium qui permettra de tirer les prix vers le bas.

Sur cette base, BNEF a revu ses autres projections. Le passage sous le seuil des 100 $/kWh n’est désormais attendu qu’en 2026, soit deux plus tard que prévu.

Cela aura un impact négatif sur la capacité des constructeurs automobiles à produire et vendre des véhicules électriques sur le marché de masse, surtout dans les zones sans subventions ou autres formes de soutien. La hausse des prix des batteries pourrait également nuire à l’économie des projets de stockage d’énergie
anticipe BloombergNEF

La R&D et les nouvelles technologies pour tirer les prix vers le bas

Pour BNEF, la poursuite des investissements en R&D et l’amélioration des processus d’extraction et de production continueront de jouer un rôle essentiel dans la baisse du prix des batteries au cours des prochaines années.

Des technologies telles que les anodes en silicium, les électrolytes solides ou les nouveaux matériaux pour les cathodes contribueront également à rendre les solutions plus compétitives.