Yespark accélère son virage électrique avec une levée de fonds de 28 millions d’euros

Spécialisée dans la location longue durée de places de parking, Yespark vient de boucler une levée de fonds de 28 millions d’euros pour équiper en bornes de recharge 30 000 places de stationnement.

Opérant aujourd’hui plus de 60 000 places de stationnement, Yespark vient de boucler la première levée de fonds de son histoire. Réalisée auprès de Ring Capital, Sofiouest, Founders Future, la Banque des Territoires et avec le soutien de NEoT Green Mobility sur le financement des bornes de recharges, celle-ci a permis à l’entreprise de récolter 28 millions d’euros.


Pour Yespark, ce premier tour de table doit permettre de consolider son offre, notamment dans le domaine de la recharge privative. Lancée il y a déjà quelques années, l’offre Yespark Charge associe place de stationnement et borne de recharge privative. Une solution qui répond à une double problématique : le manque de places de stationnement en voirie et un déploiement de bornes de recharge publique qui ne parvient pas toujours suivre l’explosion des ventes de voitures électriques.


« Alors même que l’industrie automobile se mue vers le tout électrique et que l’État presse le pas, force est de constater que les infrastructures de recharge ne sont pas prêtes à accueillir en ville un tel parc automobile. D’ici 2025, 500 000 véhicules électriques seront sans maison et plus du double en 2028 » chiffre Charles Pfister, co-fondateur et co-CEO de Yespark.

30 000 places équipées d’ici 2025

D’ici à 2025, Yespark compte équiper plus de 30 000 places de stationnement avec des bornes électriques. Celles-ci seront proposées en location longue-durée sur sa plateforme.

Sur les places déjà équipées et intégrées à l’offre Yespark Recharge, deux types de bornes sont proposés par l’entreprise :

  • 3,7 kW avec un coût de 0,29 €/kWh s’ajoutant au prix de la location du parking
  • 7,4 kW moyennant un coût additionnel de 15 €/mois

En parallèle, l’entreprise entend continuer à développer son parc de stationnement en gestion.

Objectif : atteindre 200 000 places d’ici à 2025.